La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Des tee-shirts injurieux interdits à la vente

Des tee-shirts injurieux interdits à la vente

date de redaction mercredi 7 février 2007


Le gérant d’un site internet qui vendait des tee-shirts portant les mentions PDSG et ANAL+ a été condamné à retirer ses vêtements de la vente sous 24h, et doit verser une forte provision pour préjudice à SOS Homophobie, au Paris Foot Gay et au PSG.


communiqué SOS Homophobie-Paris Foot Gay - 5/2/2007

Lundi 5 février, le tribunal de grande instance de Paris a rendu son jugement dans l’affaire opposant SOS homophobie et le Paris Saint Germain à l’éditeur et l’hébergeur du site www.suporters-de-marseille.com, qui offrait à la vente des tee-shirts et sweat-shirts portant les logos : "PDSG" au recto, "ANAL +" et "RECTUM" au verso. L’action de SOS homophobie et du PSG, soutenue par le Paris Foot Gay, visait donc à faire interdire la vente de ces vêtements.

La défense avait tenté d’argumenter sur le fait qu’elle ne voyait pas en quoi l’expression "PD" pouvait être une insulte envers quiconque, puisque ce terme ne serait qu’un synonyme d’homosexuel ! Le sigle "PDSG" n’aurait donc aucun caractère injurieux. Ainsi, suivant le raisonnement de la défense, négro ou youpin ne seraient pas des insultes mais de simples synonymes de noir ou juif !

Le tribunal a fait interdiction à l’éditeur du site internet de présenter à la vente des vêtements portant le signe "PDSG" accompagné ou non de la mention "Anal+ rectum". Le tribunal a en outre ordonné le retrait de la présentation de ces vêtements sur le site dans un délai de 24 heures suivant la présentation de l’ordonnance, exécutoire sur minute, sous astreinte de 1.000 € par jour de retard. Enfin, l’éditeur a été condamné à payer à SOS HOMOPHOBIE et au P.S.G., la somme provisionnelle de 5.000 € en réparation de leur préjudice moral ainsi qu’une somme de 1.800 € en remboursement des frais d’avocat.

SOS homophobie se félicite de cette décision qui représente un signal fort vis-à-vis de tous ceux qui propagent les insultes homophobes comme si elles étaient moins graves que les insultes racistes ou antisémites par exemple.

Le Paris Foot Gay rappelle que ce genre d’insultes banalisées dans le monde du football entretient un climat dans lequel, par exemple, un jeune footballeur qui découvre son homosexualité ne peut décemment s’épanouir. Il n’est pas question ici d’imposer son style de vie aux autres, il est seulement question d’être soi-même.

C’est pourquoi le Paris Foot Gay demande une nouvelle fois aux instances du football français, à l’instar du Paris Saint-Germain, d’inscrire au plus vite l’homophobie dans la charte contre les discriminations, et d’agir enfin pour enrayer tous les comportements discriminatoires et insultants dans les stades.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur