La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Entre Père-Noël et Père-Fouettard, M. Sarkozy hésite !

Entre Père-Noël et Père-Fouettard, M. Sarkozy hésite !

date de redaction vendredi 29 décembre 2006


Le commentaire de la commission gaie et lesbienne des Verts sur le dénouement de l’affaire Karim.


Communiqué des Verts, Commission LGBT des Verts, Confédération écologiste, Parti écologiste - le 28 décembre 2006

La période de Noël est propice aux miracles ! On apprenait, vendredi 22 décembre, que la Cour d’appel ordonnait la reconduite à la frontière de Karim, à la demande du préfet de Gironde, qui agissait sur ordre du Ministre de l’intérieur, Nicolas Sarkozy ; le samedi 23, on apprenait que le même Nicolas Sarkozy agissait cette fois en qualité de candidat à l’élection présidentielle pour, après intercession de la comédienne Josiane BALASKO, annuler la décision de la Cour d’appel... qu’il avait demandée !

Les Verts, après s’être insurgés contre la décision rendue par la Cour d’appel de Bordeaux, le vendredi 22 décembre, se réjouissent évidemment en voyant que l’horizon s’éclaircit pour Karim.

En effet, la décision rendue par la Cour d’appel était scandaleuse. Le tribunal administratif avait, le 12 septembre 2006, accordé à Karim, scolarisé en France où il vit auprès de son oncle, le droit de rester sur le territoire français. Et c’est le ministre Sarkozy qui avait demandé au préfet de faire appel de cette décision, au motif, notamment, que l’homosexualité de Karim ne serait pas démontrée...

Mais c’était surtout une décision qui faisait peur. La France de Nicolas Sarkozy se préparait à expulser ce jeune homosexuel dans une famille qui l’a rejeté en raison de son homosexualité, et vers un pays où celle-ci est passible de plusieurs années d’emprisonnement.

Si l’intervention de Josiane Balasko a été salutaire, il n’en reste pas moins que la politique du ministre-candidat inquiète : combien de femmes et d’hommes homosexuel-le-s ou trans continuent, pendant ce temps, d’être renvoyés dans des pays où ils-elles sont menacé-e-s ? Combien de familles continuent, en ce moment-même, d’être traquées, jusqu’à la sortie des écoles où leurs enfants sont scolarisés ? Faudra-t-il faire intervenir une personnalité médiatique à chaque fois qu’on voudra une décision humaine ?

Les Verts saluent Karim, ses proches et notamment sa marraine, Josiane Balasko, mais elles et ils appellent les citoyen-ne-s à rester vigilant-e-s dans les dossiers d’expulsion en cours. Ils-elles demandent également que l’orientation sexuelle soit prise en compte et que l’on cesse d’expulser les homosexuels, les lesbiennes et les trans’ vers des pays où ils-elles sont menacé-e-s. Les Verts demandent enfin que cesse cette politique du chiffre en matière de reconduites à la frontière


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur