La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Lettre ouverte aux chanteurs de dancehall, reggae, ragga & (...)

Lettre ouverte aux chanteurs de dancehall, reggae, ragga & autres

date de redaction mardi 19 décembre 2006


SOS homophobie, An Nou Allé et Vincent McDoom écrivent aux chanteurs de dancehall, reggae, ragga & autres pour attirer leur attention sur la convergence entre la murder music, l’homophobie et le racisme.


communiqué de presse SOS Homophobie, An Nou Allé ! V. Mac Doom - 19/12/2006

Le quotidien France-Antilles vient de publier, dans ses éditions Martinique du 28 novembre et Guadeloupe du 6 décembre, une lettre ouverte signée par Vincent McDoom et par les associations SOS homophobie et An Nou Allé ! Adressée aux « chanteurs de dancehall, reggae, ragga & autres », cette lettre a pour vocation de faire oeuvre de pédagogie en attirant leur attention sur « la convergence entre la murder music, l’homophobie et le racisme ».

SOS homophobie, An Nou Allé et Vincent McDoom y rappellent la « violence sidérante » de certaines chansons, notamment de la chanson « McDoom Dead », de Krys : « Force est de constater que vos courants musicaux s’appuient souvent sur des textes incitant à la haine voire au meurtre des personnes lesbiennes, gaies, bi & trans (LGBT). Cette situation est d’autant plus préoccupante que vous êtes écoutés par des jeunes dont la capacité de jugement est en formation et que vous pouvez facilement influencer, parfois jusqu’au passage à l’acte.

« Le 15 septembre dernier, » poursuivent les signataires, « Krys avait invoqué une « mauvaise traduction » de sa chanson [...]. D’échappatoire en échappatoire, il persiste et signe en lançant un nouveau tube dans lequel il attaque Vincent « McClown » (sic), ou en affirmant [...] que l’homophobie n’est qu’une « opinion » liée à ses « convictions religieuses ». Ainsi, une nouvelle fois, la religion est instrumentalisée pour justifier la haine [...]. Que ne propose-t-il, avec une même ardeur, le rétablissement de l’esclavage, chaudement recommandé par [la Bible] (Lévitique, XXV, 44) ? En fait, comme d’autres parmi vous, Krys prend purement et simplement prétexte d’une homophobie qui serait intrinsèque à une certaine communauté musicale, ou à une certaine culture antillaise, pour justifier un discours de mort commercialement juteux : la « murder music ». Et quand bien même pareille tendance existerait, votre responsabilité d’artiste n’est-elle pas de faire échec à la haine et de favoriser le respect mutuel entre les êtres humains ?

« Certains membres de la communauté noire arguent que celle-ci serait « mal représentée » par des personnalités comme Magloire ou Vincent McDoom. Cette opinion a d’autant moins de fondement qu’il existe d’autres personnalités noires comme Corneille, Henri Salvador, Jacob Desvarieux, Kofi Yamgnane, Marie-Josée Pérec, MC Solar, Pascal Légitimus, Soria Bonali, Thierry Henry, Yannick Noah... Dès lors, pourquoi des personnalités comme Magloire ou Vincent McDoom ne pourraient-elles, elles aussi, contribuer à refléter cette diversité des communautés noires et LGBT ?

« Votre responsabilité personnelle est, devant l’histoire, de comprendre et de faire comprendre que le combat pour la libération des NoirEs et celui pour la libération des personnes LGBT convergent », concluent les signataires. « Racisme et homophobie ont pour même finalité d’attiser la concurrence entre les minorités et les groupes sociaux les plus discriminés. C’est donc bien à votre responsabilité morale et historique que nous en appelons [...]. Et ce n’est qu’à défaut de vous voir engagés par cette responsabilité morale, personnelle et humaine, que nous serions amenés à invoquer vos responsabilités pénale et civile, engagées par la loi [...] du 30 décembre 2004. »


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur