La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Les Nations Unies acceptent de travailler avec trois organisations (...)

Les Nations Unies acceptent de travailler avec trois organisations LGBT

date de redaction jeudi 14 décembre 2006


Le Conseil économique et social des Nations Unies a accordé le statut consultatif à trois organisations gaies : l’ILGA-Europe, le LBL (Danemark) et la LSVD (Allemagne).


communiqué de l’ILGA - 12 Décembre 2006

Le 11 décembre 2006, le Conseil économique et social des Nations unies (ECOSOC) a accordé le statut consultatif à trois organisations gaies, lesbiennes, bisexuelles et transsexuelles : à l’ILGA-Europe, section européenne de l’ILGA (association lesbienne et gaie internationale), et aux associations lesbiennes et gaies nationales danoise et allemande, LBL et LSVD. Le statut consultatif accordé par le conseil économique et social permet aux ONG de rentrer aux Nations unies, de participer à son travail et de parler en leur nom propre. Aucun autre groupe LGBT jusqu’à ce jour n’a eu ce droit, à part le COAL, la coalition des activistes lesbiennes, un groupe basé en Australie.

"L’homophobie d’État a été frappée et ne restera plus incontestée." dit Rosanna Flamer Caldera, co-secrétaire générale de l’ILGA. "C’est un moment très spécial pour le mouvement international LGBT : cette décision historique suit la déclaration faite par la Norvège au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies au nom de 54 pays, poussant ce forum à considérer en tant que violations des droits humains les violations des droits à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre."

L’ILGA, une fédération de 550 groupes LGBT dans le monde entier, a travaillé pendant un grand nombre d’années pour que l’orientation sexuelle et l’identité de genre fassent leur entrée aux Nations unies. Le premier discours sur les droits LGBT a été donné à son nom en 1992. En 2006, l’ILGA a tenu sa conférence mondiale à Genève, siège européen des Nations unies, et a organisé quatre groupes de travail sur les questions LGBT à la deuxième session du Conseil de droits de l’homme.

L’ILGA a également introduit une campagne pour faire en sorte qu’un nombre croissant des groupes LGBT demande le statut donné par le Conseil économique et social. Prouvant clairement leur inquiétude, et dans la tentative d’éviter tout débat au sujet de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre, les pays siégeant au Conseil économique et social ont reporté le débat en utilisant des manœuvres procédurales d’une réunion à l’autre. "Cette dernière réunion du conseil économique et social n’est jamais que la quatrième, cette année, dans laquelle les pays ont dû examiner ces candidatures des groupes LGBT" commente Rosanna Flamer Caldera.

"Quelques États font valoir, ou craignent, que nous pouvons demander des droits spéciaux, et ils utilisent cela comme un alibi pour nous empêcher d’entrer aux NU" dit Rosanna Flamer Caldera, co-secrétaire général de l’ILGA. "Ce n’est pas une question de droits spéciaux. C’est une question fondamentale d’égalité et universalité des droits humains. Nous exigeons le droit de ne pas être discriminés en raison de qui nous sommes, comme lesbiennes, homosexuels, personnes bisexuelles et transsexuelles. Au niveau international, cela commence par les Nations unies reconnaissant le simple fait que les personnes LGBT existent, qu’elles peuvent s’organiser comme groupes et, en tant que tels, participer aux travaux des NU et protester contre les nombreuses violations de droits humains dont nous souffrons toujours dans le monde entier."

L’ILGA remercie les nombreuses ONG qui ont soutenu cette campagne avec une attention particulière à l’Arc international et à l’ISHR, Service international pour les droits de l’homme.

En 2007, les demandes de 7 autres groupes LGBT seront examinées par le Conseil économique et social.

Patricia Curzi & Stephen Barris
ILGA, International Lesbian and Gay Association

Plus d'informations :

http://www.ilga.org/index.asp?Langu...

Rapport sur la campagne ECOSOC : http://www.ilga.org/news_results.as...

Communiqué de presse des NU en français : http://www.un.org/News/fr-press/doc...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur