La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Déclaration historique de l’ONU sur l’orientation sexuelle et l’identité de (...)

Déclaration historique de l’ONU sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre

date de redaction jeudi 7 décembre 2006     auteur Jean-Benoît RICHARD


Plusieurs associations françaises saluent le représentant de la Norvège qui a condamné les violations des droits de l’Homme commises en raison de l’orientation sexuelle ou l’identité de genre.


Le mardi 5 décembre 2006, le représentant permanent de la Norvège au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU a présenté une déclaration historique, qui condamne les violations des droits de l’homme commises en raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre.

Elle demande à l’ensemble des institutions de l’ONU de tenir compte de ces exactions et des discriminations contre les personnes LGBT dans leurs textes et leurs travaux. En particulier, il est demandé au Conseil des Droits de l’Homme de mettre à l’ordre du jour d’une future session une discussion sur ces questions fondamentales pour le respect des droits de l’homme.

La déclaration norvégienne a bénéficié d’un soutien record de 54 Etats, représentant pour la première fois toutes les régions du monde, et de plus de 460 ONG issues de 69 pays.

Seuls le Pakistan et l’Iran ont exprimé une opposition en déclarant que le Conseil devrait veiller à éviter les questions qui ont été extrêmement controversées dans le passé.

De nombreuses associations ont salué cette déclaration, la première à mentionner l’identité de genre :

- Homosexualités Et Socialisme (HES) « se félicite de ce succès encourageant, et rend hommage à l’action du gouvernement norvégien, dirigé par le Parti travailliste DNA, membre du Parti socialiste européen (PSE). HES y voit la preuve que la détermination dans la défense des droits LGBT permet d’agir au niveau international en conformité avec les principes défendus en politique intérieure ».

- Le Centre LGBT Paris IDF « se félicite de cette étape historique dans la lutte mondiale contre l’homophobie, la lesbophobie et la transphobie, pourtant passé quasiment inaperçue dans les médias français ».


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur