La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > La majorité repousse deux amendements sur les couples de même sexe, avant (...)

La majorité repousse deux amendements sur les couples de même sexe, avant même leur discussion en séance publique

date de redaction mardi 31 octobre 2006


Le premier devait ouvrir la pension de réversion aux couples pacsés. Le second, défendu par Marie-Françoise Clergeau, réformait le congé de paternité pour en faire un congé d’accueil de l’enfant.


Communiqué de presse de l’Inter-lgbt, du Mardi 31 octobre 2007

Vote de la loi de financement de la sécurité sociale : la majorité fuit le débat sur les couples de même sexe !

Ce mardi après-midi aura lieu le vote en première lecture à l’Assemblée nationale du projet de loi de financement de la sécurité sociale.

Lors des débats en Commission des affaires culturelles, familiales et sociales, l’opposition a défendu deux amendements ouvrant des droits nouveaux aux couples de même sexe. Le premier, défendu par Jacqueline Fraysse prévoyait d’ouvrir la pension de réversion aux couples pacsés. Le second, défendu par Marie-Françoise Clergeau, réformait le congé de paternité pour en faire un congé d’accueil de l’enfant : il s’agissait de permettre au second parent, quel que soit son sexe, de toucher cette allocation, aujourd’hui réservée aux seuls pères.

Ces deux amendements ont été repoussés avant même leur discussion en séance publique, au motif qu’ils créeraient une charge nouvelle pour le budget de la Sécu. Par un jeu de procédure, le débat de fond aura donc été écarté. Pourtant, concernant la pension de réversion, la Commission des affaires sociales concède dans son rapport que "l’évolution du droit, notamment la jurisprudence du Conseil d’Etat sous l’influence de la jurisprudence européenne, devrait permettre des évolutions concernant les pacsés." En clair, la demande de l’Inter-LGBT est fondée, mais tant que la jurisprudence n’est pas fixée, il n’est pas urgent de changer la loi.

L’Inter-LGBT déplore l’impossible débat de fond sur les droits des partenaires pacsés survivants et sur les droits sociaux des couples homoparentaux, qui contraste avec l’ouverture affichée par les principaux dirigeants de la majorité il y a à peine deux mois. Le débat budgétaire se poursuivra au Sénat à partir de la semaine prochaine. Il est encore temps, pour la majorité, de faire un peu plus que de l’affichage.

Alain Piriou, porte-parole

Plus d'informations :

Interassociative lesbienne, gaie, bi et trans (Inter-LGBT)
Association loi de 1901, membre de la Coordination Interpride France et de l’ILGA (International Lesbian & Gay Association)
courrier postal : c/o Maison des associations du IIIe, 5 rue Perrée - 75003 Paris
web : http://www.inter-lgbt.org


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur