La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Le Nord ne mérite-t-il pas mieux qu’un député homophobe ?

Le Nord ne mérite-t-il pas mieux qu’un député homophobe ?

date de redaction jeudi 19 octobre 2006


GayLib proteste contre la possible candidature de Christian Vanneste aux législatives de 2007, sous les couleurs de l’UMP.


communiqué GayLib - 19 octobre 2006

La Commission nationale d’investitures de l’UMP a réservé la 10e circonscription du Nord au CNI (Centre National des Indépendants et Paysans), laissant ainsi la voie libre à une candidature de Christian VANNESTE aux prochaines législatives de 2007.

GayLib estime totalement inconcevable que Christian VANNESTE puisse porter les couleurs de notre famille politique (le CNI est en effet un parti associé à l’UMP) en 2007.

Alors que Christian VANNESTE a été condamné en première instance par le Tribunal Correctionnel de Lille en janvier 2006 pour des propos homophobes dont l’intéressé fait publiquement, et de façon répétitive, son fond de commerce nauséabond. La loi du 30 décembre 2004, en application de laquelle cet homme a été condamné, a été voulue et votée par notre propre famille politique.

Alors que Nicolas SARKOZY déclarait lors de ses vœux pour 2005 : « (...) n’ont pas été respectueux certains propos homophobes dont je veux dire qu’ils ne correspondent en rien à l’idée que je me fais du projet de l’UMP (...) »

Alors que depuis cette date, Christian VANNESTE, invité pour son sens de la provocation en direction des homosexuels dans de multiples émissions, offre une image triste, incongrue et dépassée de l’UMP.

Alors que le CNI, parti associé à l’UMP qui a bien voulu l’accueillir, envisage de présenter son propre candidat à l’élection présidentielle contre Nicolas SARKOZY.

GayLib tient à faire part de son opposition la plus vive à l’égard de cette décision qui, si elle devait se confirmer, ne manquerait pas de brouiller l’image de l’UMP.

Nous sommes attachés à l’idée d’une France moderne, audacieuse et profondément respectueuse de chacun. Comment peut-on, à notre époque, accepter de voir nos couleurs portées par un homme tourné vers le passé, n’hésitant pas à mépriser et à injurier régulièrement une partie des Français et condamné pour cela par la Justice ?

Nous en appelons à l’arbitrage de Nicolas SARKOZY avec lequel nous souhaitons faire le point avant le Conseil National. Nous demandons également à notre parti et à sa Commission d’investiture de se donner les moyens de présenter, dans cette circonscription, une femme ou un homme de talent qui saura porter haut et fort les véritables valeurs de l’UMP.

Emmanuel BLANC, David OBRINGER, Stéphane DASSÉ


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur