La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Sport et homophobie

Sport et homophobie

date de redaction mardi 26 septembre 2006


A l’issue de sa réunion annuelle, la Fédération des Gay Games et l’Université de Lyon parrainent une conférence internationale sur le thème ’Sport et Homophobie’ qui se déroulera les 1er et 2 décembre 2006.


Communiqué FGG - 25 septembre 2006

Peu après le succès des Gay Games VII de Chicago en juillet dernier, la Fédération internationale de Gay Games (FGG) se rassemblera à Lyon pour sa réunion annuelle du 25 au 30 novembre.

Dans la lignée de ses 25 ans d’histoire au service de la communauté sportive LGBT, la FGG est partenaire du Centre de Recherche et de l’Innovation du Sport (CRIS) de l’Université de Claude Bernard Lyon-Villeurbanne pour organiser une conférence de deux jours intitulée « Sport, identités, homosexualité et homophobie ».

La conférence se déroulera les 1er et 2 décembre immédiatement après la réunion annuelle de la FGG.

« Ce sera la quatrième fois que la Fédération tiendra sa réunion annuelle en Europe et, je suis fier de dire, la première fois en France », a indiqué le Co-président de la FGG, Roberto Mantaci de son domicile parisien. « Nous sommes heureux d’être associé au CRIS pour examiner des questions en cours autour de la communauté et du sport LGBT. Le CRIS est particulièrement qualifié pour accueillir une telle conférence et nous invitons tous les personnes intéressés à nous rejoindre pendant notre semaine dans les villes de Lyon et de Villeurbanne. »

Les inscriptions pour la réunion et la conférence sont maintenant ouvertes sur http://www.fgg2006.com. La plupart de la réunion annuelle et toutes les sessions de la conférence sont ouvertes au public.

On s’attend à environ cent participants à la conférence, y compris des délégués à la réunion annuelle de la FGG en provenance du monde entier et des représentants de Gay Games VIII, qui auront lieu à Cologne, en Allemagne en juillet 2010. Le FGG fournira une aide financière à quelques participants de l’Europe du Sud et de l’Est, d’Afrique et d’Asie pendant leur séjour dans Lyon.

Le Conseil d’administration de la FGG ne prend qu’une courte pause après chaque édition des Gay Games et poursuit son travail en cours presque immédiatement. Les commissions préparent déjà leurs rapports pour soutenir les tâches qui seront mises en place à la réunion annuelle de cette année. Les représentants du comité organisateur des jeux de Chicago prévoient également de faire leur rapport final à la FGG.

Dans son invitation aux participants à cette rencontre, Gérard Collomb, le Maire de Lyon, a expliqué que « les Jeux Gais sont un événement sportif et culturel international majeur, aussi bien qu’une occasion d’amitié, de tolérance et de dialogue. Je suis fier que Lyon ait été choisi comme hôte de l’assemblée générale 2006 de la Fédération des Gay Games. »

Les orateurs de la conférence « sport, identités, homosexualité et homophobie » viendront des milieux universitaires, politiques et sportifs et se focaliseront sur deux domaines. Le premier visera les différents aspects du mouvement sportif LGBT. Le deuxième examinera les conditions dans la société qui ont permis l’émergence d’un tel mouvement.

« L’actualité de 2006 (Gay Games VII, Outgames, 20 ans de la Fédération Sportive Gaie et Lesbienne) témoigne d’une maturité du mouvement sportif homosexuel », a commenté Philippe Liotard, l’organisateur de la conférence et de la réunion. « Nous réfléchirons sur cette réalité sociale récente et examinerons ses déterminants, la pratique auxquelles elle donne lieu, ses institutions, les valeurs qu’elle fédère et le symbolisme qu’elle mobilise. »

Ce sera la première conférence européenne focalisée sur les divers aspects du sport LGBT et ses questions liées à l’identité et l’homophobie. Le CRIS voit le mouvement sportif LGBT comme un phénomène dans un plus large mouvement social. En rassemblant les meilleurs spécialistes européens sur l’homosexualité et la sexualité divergente, du sport LGBT, l’homophobie et, en fait, toutes les formes de discrimination, le CRIS initie un travail collectif et international propre à saisir la société « en train de se faire ».

Outre la communauté scientifique, le colloque accueillera des acteurs du mouvement sportif LGBT afin de croiser les regards. Des historiens, des sociologues, des juristes et d’autres spécialistes présenteront leurs analyses respectives. Les membres de la FGG participeront aux débats et faciliteront les échanges entre les chercheurs et les acteurs de pays et de cultures différentes.

L’inscription à la réunion annuelle et/ou à la conférence est possible tant en Anglais qu’en Français à http://www.fgg2006.com.

Pour plus d’informations, merci de contacter Manuel F. Picaud, le coordonnateur de l’événement. Les volontaires de la FGG, de l’Université et des associations locales sportives CARGO et Front Runners de Lyon fourniront l’appui logistique.

Plus d'informations :

A propos de l’Université des Sciences du Sport Claude Bernard Lyon I - UFRSTAPS - CRIS

Le CRIS est le centre de recherche de l’université des sciences du sport Claude Bernard I de Lyon-Villeurbanne. C’est le plus ancien et plus important centre de recherche dans son domaine en France avec des historiens, des médecins, des sociologues, des psychologues, des juristes, etc. Il comprend une équipe de recherche sur le sport LGBT et l’homophobie dirigée par Philippe Liotard, Maître de Conférence.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur