La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Le Parti socialiste cautionne l’homophobie de ses fédérations antillaises

Le Parti socialiste cautionne l’homophobie de ses fédérations antillaises

date de redaction mardi 5 septembre 2006


Devant le silence des responsables du PS sur les déclarations de ses responsables antillais, le CGL Antilles & Guyane rédige une lettre ouverte sur le respect de la laïcité et des droits humains, co-signée par de nombreuses personnalités et associations.


communiqué An Nou Allé ! - 4/9/2006

Début juillet, après les propos homophobes de Jules Otto, premier fédéral socialiste en Guadeloupe, An Nou Allé saisissait François Hollande et les parlementaires socialistes guadeloupéens (Jacques Gillot, Éric Jalton et Victorin Lurel) [1] ­ Jules Otto avait notamment invoqué la "tradition guadeloupéenne" et la "société judéo-chrétienne" pour s’opposer à l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples de même sexe.

Deux mois plus tard, face à leur silence, face au silence d’HES et du délégué PS aux questions LGBT (saisis dans l’intervalle), An Nou Allé en appelle directement aux socialistes dans une lettre ouverte "sur le respect de la laïcité et des droits humains" ­ cosignée par Mgr Gaillot, Me Pedler, Yoav Sivan, SOS homophobie, le CRAN, la Fédération française des Centres LGBT et 27 autres associations luttant à travers le monde contre le racisme, l’antisémitisme, le sexisme, l’homophobie et le sida. Ces signataires rappellent le singulier contexte du socialisme antillais : la première fédérale socialiste en Martinique, Marlène Lanoix, s’était déjà illustrée en qualifiant le PaCS de "dérive de société décadente" et en assimilant l’homosexualité à l’inceste (!) avant d’invoquer elle aussi la "tradition chrétienne"...

En ce Quatre-Septembre anniversaire de la République, les signataires s’étonnent que des socialistes "méconnaissent la nature laïque de la République pour tenir des propos haineux qui accentuent les divisions de sociétés déjà suffisamment atteintes par le sexisme, l’homophobie et le machisme". En se demandant "si Christian Vanneste ne gagnerait pas à déménager à Fort-de-France pour adhérer au parti de Jean Jaurès", ils exhortent les socialistes à réprouver ces propos : "constamment en butte au sexisme, à l’homophobie et au machisme, tenues de se plier au silence, à la violence ou à l’exil, les populations LGBT des départements français d’Amérique attendent [que vous n’ayez pas] deux doctrines sur la laïcité et sur les droits humains, l’une en métropole et l’autre adaptée au climat tropical".

Pour An Nou Allé ! CGL Antilles & Guyane, Association des NoirEs LGBT en France, Le Vice-Président Martinique,
Alain Oncins

RTF - 157.8 ko
La lettre ouverte du CGL Antilles Guyanne aux responsables socialistes.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur