La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Sarkozy et le mariage des homosexuels : une maladresse pour (...)

Sarkozy et le mariage des homosexuels : une maladresse pour Romero

date de redaction mardi 5 septembre 2006


Pour le président d’Aujourd’hui Autrement, la position du président de l’UMP sur le mariage homosexuel est une maladresse. Il rappelle que Sarkozy s’est toujours montré ouvert aux questions liées à l’homosexualité


communiqué Jean-Luc Roméro - 4/9/2006

Jean-Luc Romero, président de Aujourd’hui, Autrement, se déclare attristé par la position prise par Nicolas Sarkozy dans le Figaro Magazine à paraître demain à propos du droit au mariage et du droit à l’adoption pour les homosexuels.

Tout d’abord, cette déclaration surprend car elle intervient quelques semaines seulement après la mise en place de la mission de réflexion confiée à Luc Ferry et à quelques jours du début des auditions (Jean-Luc Romero doit être auditionné le lundi 25 septembre) et alors même que Nicolas Sarkozy s’est toujours montré ouvert sur les questions liées à l’homosexualité et qu’il est le premier, à droite, à avoir reconnu les erreurs de son camp au moment des discussions sur le PaCS.

En faisant cette déclaration, le président de l’UMP semble adopter - mais de manière maladroite - une démarche comparable à celle mise en œuvre par Tony Blair en Grande-Bretagne avec, à la clef, un contrat d’union qui offrirait à tous, hétérosexuels et homosexuels, les mêmes droits et les mêmes devoirs en matière fiscale, patrimoniale et successorale.

Mais malgré cette bonne volonté, sa déclaration constitue une maladresse à l’égard des homosexuels. En disant cela, il conforte involontairement les plus extrémistes de l’UMP, tels que Christian Vanneste, récemment condamné par le tribunal correctionnel de Lille, dans leurs discours homophobes, réactionnaires et en total décalage avec le mouvement qui se dessine en Europe de l’ouest (Angleterre, Espagne, ...).

Jean-Luc Romero déplore que Christian Vanneste se soit déclaré réjoui par cette position du président de l’UMP et rappelle que Nicolas Sarkozy a toujours fermement condamné ses propos injurieux et blessants.

Le président de Aujourd’hui, Autrement attend de Nicolas Sarkozy qu’il précise ses intentions pour résorber les discriminations qui, en France encore, pénalisent les homosexuels, ainsi qu’il l’a annoncé dans cette même interview.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur