La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actions > Appel à manifester en faveur des homosexuels camerounais

Appel à manifester en faveur des homosexuels camerounais

date de redaction jeudi 27 juillet 2006


Rendez-vous jeudi 27 juillet à 20h00 devant le Quai d’Orsay.


appel du 26/7/2006

Le 20 juin dernier mourait au Cameroun le jeune Alim Mongoche, incarcéré pendant plus d’un an dans ce pays pour délit d’homosexualité : violé durant sa détention, atteint du sida, Alim n’aura bénéficié d’aucune prise en charge médicale de la part des autorités carcérales camerounaises... Le 29 juin, une veillée funèbre avait lieu en sa mémoire devant l’ambassade du Cameroun en France en présence de Monseigneur Gaillot, évêque de Parténia, et de Jean-Claude Legrand et Jean-Bernard Peyronel, adjoints au maire du IXème arrondissement de Paris.

Le 20 juillet dernier, Mgr Gaillot, An Nou Allé, SOS homophobie, l’ADEFHO (Association camerounaise de défense des homosexuels), le COFENHO (Collectif camerounais des familles d’enfants homosexuels), le CRAN, le Comité IDAHO (Journée internationale de lutte contre l’homophobie), la Fédération française des Centres LGBT, la Commission LGBT des Verts, les "Oublié(e)s" de la Mémoire et sept autres associations LGBT régionales françaises signaient une lettre ouverte au président camerounais Paul Biya pour lui demander :

  • d’avoir un geste envers la famille d’Alim ;
  • d’engager un processus de dépénalisation de l’homosexualité ;
  • de soutenir les associations qui militent pour que la vie privée soit respectée au Cameroun ;
  • de soutenir les associations qui oeuvrent pour que la prévention du sida au Cameroun soit effective aussi pour les personnes homosexuelles.

Le président Biya sera jeudi 27 juillet en visite officielle en France et sera reçu par Brigitte Girardin, ministre déléguée à la coopération, au développement et à la francophonie. A cette occasion, Mgr Gaillot, An Nou Allé, SOS homophobie, l’ARDHIS, le CRAN et le Comité IDAHO ­ ainsi qu’un sociologue travaillant sur les questions homosexuelles au Cameroun et que cinq autres associations LGBT françaises régionales ou nationale ­ interpellent la ministre et lui demandent dans une lettre ouverte d’intervenir auprès de Paul Biya au nom de la France, patrie des droits de l’homme, pour obtenir une réponse sur ces quatre chefs de demande.

Ce jeudi 27 juillet à 20h00, durant le dîner officiel offert au président Biya par Brigitte Girardin, un rassemblement calme et digne aura lieu devant le Quai d’Orsay en mémoire d’Alim. Une délégation tentera de remettre officiellement les lettres ouvertes du 20 juillet et de ce jour à Paul Biya et à Brigitte Girardin. RDV de 20h00 à 20h30 sur le terre-plein n°2 de l’esplanade des Invalides (métro Invalides lignes 8 ou 13, au carrefour entre le quai d’Orsay et l’avenue du Maréchal-Galliéni qui se trouve dans la prolongation du pont Alexandre-III, sur la droite en venant de la Seine).

Infoline : 0 612 951 621.

David Auerbach Chiffrin
Secrétaire général d’AN NOU ALLÉ ! CGL Antilles & Guyane, association des NoirEs lesbiennes, gais, bi & trans en France

Word - 98.5 ko
Lettre ouverte à Paul Biya à propos de la situation des homosexuels dans son pays
Word - 184.5 ko
Lettre ouverte à Brigitte Girardin à propos de la situation des homosexuels au Cameroun

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur