La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > An Nou Allé invite la fédération guadeloupéenne du Parti socialiste à regarder (...)

An Nou Allé invite la fédération guadeloupéenne du Parti socialiste à regarder la réalité en face

date de redaction vendredi 7 juillet 2006


Au nom de la « société judéo-chrétienne » et de la « tradition guadeloupéenne », la fédération guadeloupéenne du PS a émis des réserves sur l’inscription de l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples homosexuels dans le Projet socialiste pour la France. L’association LGBT des DOM TOM réagit à cette décision.


communiqué An Nou Allé ! - 5 juillet 2006

Au nom de la "société judéo-chrétienne" et de la "tradition guadeloupéenne", la fédération guadeloupéenne du Parti socialiste vient d’émettre des "réserves" sur l’inscription de l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples de même sexe dans le "Projet socialiste pour la France".

An Nou Allé regrette que les socialistEs guadeloupéenNEs se cachent derrière la religion ou la tradition pour refuser de regarder la réalité guadeloupéenne, antillaise et française en face. Nous, GuadeloupéenNEs lesbiennes, gais, bi & trans, nous, leurs frères et soeurs martiniquaiSEs, guyanaiSEs et françaiSEs, nous, NoirEs lesbiennes, gais, bi & trans en France, ne sommes pas hors la société - qu’elle soit "judéo-chrétienne" ou pas. Nous ne sommes pas hors la tradition. Nous ne sommes pas hors la république.

Nous appartenons à cette société, qui reste souvent "judéo-chrétiennement" muette face aux agressions dont nous sommes victimes - quand elle n’en est pas complice. Le machisme, le sexisme, l’homophobie, nos endroits de rencontre, la séroprévalence au VIH plus élevée en Guadeloupe qu’en métropole en raison de l’omerta encore plus stricte observée sur le sida, la discrétion étouffante que nous devons observer pour rester au sein de nos familles, l’exil vers la métropole que nous devons subir quand elles nous rejettent ou quand nous n’en pouvons plus - tout cela, pour le meilleur et pour le pire, appartient à la "tradition guadeloupéenne". Notre qualité d’êtres humains, nos cartes d’électeurs et d’électrices si cela ne suffisait pas, nous donnent droit de cité au sein de la république - qui doit l’égalité des droits à chaque citoyenNE.

An Nou Allé prend connaissance avec intérêt de la déclaration de principe du Parti socialiste qui "se fixe comme objectif l’émergence (...) d’une société qui réponde aux aspirations fondamentales de la personne humaine telles que les ont définies des siècles de luttes pour le progrès (...) : la liberté, I’égalité et la dignité des hommes et des femmes, le bien-être, la responsabilité et la solidarité".

La fédération guadeloupéenne du Parti socialiste est-elle dans le Parti socialiste ? An Nou Allé demande à rencontrer François Hollande, Éric Jalton, Victorin Lurel, Jacques Gillot et Jules Otto (respectivement premier secrétaire du PS, députés PS des première et quatrième circonscriptions de Guadeloupe, sénateur apparenté PS de Guadeloupe et premier secrétaire fédéral du PS en Guadeloupe) afin d’entendre leur réponse.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur