La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Le Collectif contre l’homophobie invité par le Ministre de l’Intérieur

Le Collectif contre l’homophobie invité par le Ministre de l’Intérieur

date de redaction lundi 3 juillet 2006


Les représentants de l’association participeront à une journée de travail avec des associations d’aide aux victimes.


communiqué Collectif contre l’Homophobie - 1/7/06

Nicolas Sarkozy, Ministre de l’Intérieur, a convié le Collectif contre l’homophobie à la 6éme rencontre nationale avec les associations d’aide aux victimes qui se déroulera le lundi 3 juillet 2006 au CNEF (Centre National d’Etudes et de Formation) de la Police Nationale de GIF-SUR-YVETTE (93).

Cette journée réunira les principales associations d’aide aux victimes autour des Directeurs Généraux de la Police Nationale et de la Gendarmerie. Des magistrats et des médecins participeront également aux travaux prévus dans 3 ateliers dont les thèmes sont « Accueillir », « Enquêter » et « Reconstruire ».

Le Ministre de l’Intérieur assistera à la restitution des travaux de chaque atelier et devrait annoncer des évolutions dans le dispositif d’aide aux victimes en France. Il échangera ensuite avec les militants associatifs présents sur les réformes envisagées et les propositions qu’elles portent.

Le Collectif contre l’homophobie a souhaité ouvrir sa délégation (limitée à 4 personnes) à des partenaires associatifs :

  • Hussein Bourgi, président du Collectif contre l’homophobie : atelier 1
  • Jean-Bernard Geoffroy, avocat à Lens et président du RAVAD [1], et Yann Pedler, avocat à Paris et président du comité de pilotage des avocats du RAVAD : atelier 2
  • Catherine Tripon, présidente de l’Autre Cercle : atelier 3

Sur un plan général, nous interprétons cette invitation comme la volonté des pouvoirs publics de prendre en considération les victimes de l’homophobie au même titre que les victimes des autres discriminations.

Pour le Collectif contre l’homophobie, cette invitation témoigne de la reconnaissance du travail accompli bénévolement depuis 1997 ainsi que le fruit du dialogue ferme - parfois tendu mais toujours constructif - entretenu avec l’actuel Ministre de l’Intèrieur.

Lors de cette journée, nous comptons :

- Attirer une nouvelle fois l’attention du Ministre de l’Intèrieur sur la méconnaissance persistante chez certains agents de la Police Nationale et de la Gendarmerie de l’entrée en vigueur de la loi du 30 décembre 2004 pénalisant l’homophobie.

Pour remédier à cette situation qui porte préjudice à de nombreuses victimes, nous préconisons l’envoi d’une circulaire ministérielle de rappel et l’inclusion des récentes évolutions juridiques dans un module de formation.

- Plaider pour la mise en place d’une réelle politique d’accueil et d’information de toutes les victimes par la police nationale, la gendarmerie et la justice. Ceci implique que la victime soit informée en temps réel des suites données à la plainte qu’elle dépose ; pour cela il faut désigner et former au sein de ces institutions des interlocuteurs chargés des relations au quotidien avec les plaignants.

Si nous saluons la volonté affichée de Nicolas Sarkozy, Ministre de l’Intérieur de prendre en considération les victimes d’homophobie, nous ne pouvons que regretter le report sine die du rendez-vous que Nicolas Sarkozy, Président de l’UMP avait accordé à l’InterLGBT.

En effet, la lutte contre l’homophobie passe aussi par l’égalité des droits (ouverture du mariage et de la parentalité aux couples de même sexe).

Hussein Bourgi


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur