La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > L’Inter-LGBT rencontre François Bayrou

L’Inter-LGBT rencontre François Bayrou

date de redaction mercredi 21 juin 2006


Des progrès, mais pas encore l’égalité, estime le porte-parole de l’association.


communiqué Inter-LGBT - 21/6/2006

Christophe Lefèvre, président, et Alain Piriou, porte-parole de l’Interassociative lesbienne, gaie, bi et trans (Inter-LGBT), ont rencontré François Bayrou président de l’UDF, ce mardi 20 juin 2006, à 4 jours de la Marche des fiertés lesbiennes, gaies, bi et trans, dont le mot d’ordre sera "Pour l’égalité en 2007 !".

L’Inter-LGBT a défendu ses principales revendications : accès au mariage pour les couples de même sexe, reconnaissance de l’homoparentalité, lutte contre les discriminations à l’école et dans le monde du travail, implication de la France contre les persécutions des personnes LGBT dans le monde, droits des personnes trans.

François Bayrou a indiqué que l’UDF travaillait à une proposition sur une union civile signée devant le maire, aux droits équivalent à ceux ouverts par le mariage, mais s’oppose à ce jour à l’ouverture du mariage civil proprement dit aux couples de même sexe. Le président de l’UDF s’est déclaré opposé à l’ouverture de l’adoption conjointe par les couples de même sexe, mais souhaite qu’il ne soit pas allégué de l’orientation sexuelle d’une personne célibataire candidate à l’adoption pour lui refuser l’agrément. Il soutient une réforme de l’autorité parentale qui permettrait, avec l’accord des parents biologiques, un partage de l’autorité parentale avec un tiers, dans des conditions plus larges que celles actuellement prévues par la loi. Enfin il condamne la signature par des députés UDF de la pétition des parlementaires contre l’homoparentalité.

Sur les autres sujets, François Bayrou se déclare favorable à des dispositifs d’écoute et de soutien en direction des jeunes qui s’interrogent sur leur sexualité, et souhaite que les pouvoirs publics s’engagent pour "faciliter la vie" des personnes trans. Il a indiqué que l’UDF soutiendra les revendications de l’Inter-LGBT en matière d’amélioration du pacs, comme la fiscalité des successions ou l’ouverture du droit à la pension de réversion.

L’Inter-LGBT regrette le désaccord sur les questions de mariage et d’adoption conjointe, mais s’est déclarée disponible à contribuer à la réflexion de l’UDF sur ces questions.

L’Inter-LGBT poursuivra ce dialogue avec les partis politiques qui le souhaitent. Lundi 19 juin, l’Inter-LGBT a été reçue au siège du PRG, qui a exprimé son accord avec l’ensemble de ses revendications, et elle rencontrera Yann Wehrling, secrétaire national des Verts, ce mercredi 24 juin.

En revanche, le président de l’UMP, Nicolas Sarkozy, vient d’annuler sans motif l’entretien prévue ce jeudi 22 juin avec l’Inter-LGBT. Ce rendez-vous était demandé depuis janvier : l’Inter-LGBT déplore la piètre qualité du dialogue avec l’UMP, qui ne semble décidément pas faire de la lutte contre les discriminations et pour l’égalité des droits une de ses priorités. Jusqu’au 24 juin, Nicolas Sarkozy dispose néanmoins des moyens de démontrer le contraire : il ne s’agit que d’une question de volonté politique.

Alain Piriou, porte-parole


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur