La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Jean-Luc Romero demande au Premier ministre d’être enfin présent sur le (...)

Jean-Luc Romero demande au Premier ministre d’être enfin présent sur le dossier des revendications LGBT

date de redaction mercredi 21 juin 2006


A l’occasion de la Marche des Fiertés de Paris, le samedi 24 juin : le président d’Aujourd’hui Autrement demande à Dominique de Villepin d’être enfin présent sur le dossier des revendications LGBT et de faire enfin des gestes significatifs envers les homosexuels.


communiqué Aujourd’hui Autrement - 20 juin 2006

A quelques jours de la Marche des Fiertés LGBT de Paris qui est devenue la plus importante manifestation en France avec près de 700.000 personnes qui défilent, Jean-Luc Romero, président de Aujourd’hui, Autrement et de ELCS et conseiller régional UMP/AA d’Ile-de-France vient d’écrire au Premier ministre pour lui demander de faire enfin des gestes significatifs envers les homosexuels à l’occasion de cet événement.

Dans sa lettre à Dominique de Villepin, le président de Aujourd’hui, Autrement se réjouit que durant cette législature les homosexuels français - de 5 à 8% de la population - aient pu constater une évolution favorable de la législation contre les discriminations. Les lois Sarkozy de 2003 et 2004 qui ont créé une circonstance aggravante pour les délits, crimes puis menaces, vols et extorsions dus à l’orientation sexuelle et, bien sûr, la loi du 31 décembre 2004, voulue par Jean-Pierre Raffarin, qui pénalise les propos homophobes, ont démontré la volonté forte de l’actuelle majorité de lutter contre les discriminations et l’homophobie. Les améliorations successives du PaCS contribuent également à ce sentiment.

Cependant, si Jean-Luc Romero peut admettre que la majorité ne propose pas l’extension du mariage aux conjoints de même sexe au cours de cette législature, cela devant faire l’objet d’un programme global présenté aux Français en 2007, il lui apparaît important de prendre sans tarder deux nouvelles mesures. L’une symbolique, l’autre de fond.

D’une part, et comme l’un des conseillers de Matignon s’y est engagé, il serait bienvenu que la France reconnaisse officiellement la journée mondiale contre l’homophobie au moment où se déroule la Marche.

D’autre part, dans le cadre actuel de la préparation du budget 2007, il lui apparaît urgent que la pension de réversion soit attribuée au conjoint pacsé comme elle l’est naturellement au conjoint marié. C’est une mesure d’équité minimum et très attendue des 409.848 actuels bénéficiaires d’un PaCS.

Ces deux mesures, si elles apparaissent encore insuffisantes pour parvenir à une réelle égalité homos/hétéros, auraient le mérite de montrer la volonté du Premier ministre, absent jusqu’à présent sur ce dossier, d’aider les homosexuels à devenir des citoyens à part entière et non à demeurer des citoyens de seconde zone.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur