La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > L’Inter-LGBT rencontre le PC

L’Inter-LGBT rencontre le PC

date de redaction mardi 13 juin 2006


Au-delà des propositions déjà validées sur le mariage et l’adoption, le dialogue pour l’égalité des droits est à poursuivre.


communiqué Inter-LGBT - 13 juin 2006

Ce lundi 12 juin 2006, l’Inter-LGBT a rencontré le Parti communiste français, en la personne de Richard Sanchez, membre du comité exécutif national du PCF en charge des luttes contre les discriminations, accompagné des membres du bureau de la commission "Libertés, démocratie, lutte contre les discriminations".

L’Inter-LGBT a pris acte de la validation par le Congrès du PCF de certains principes qu’elle défend :

  • l’ouverture du mariage et de l’adoption à tous les couples, indépendamment de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre ;
  • la lutte contre toutes les discriminations, y compris en raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre.

Richard Sanchez s’est déclaré d’accord avec l’objectif d’enrichir le principe d’égalité défini par l’article 1 de la Constitution, en y intégrant tous les motifs de discrimination. Il a fait part de l’accord du PCF pour l’ouverture de l’insémination artificielle aux couples de femmes, et pour une réforme de l’autorité parentale. Il a annoncé que les parlementaires communistes déposeront une proposition de loi intégrant ces mesures.

Il a confirmé l’accord du PCF sur la nécessité d’une réforme du droit d’asile et d’une condamnation par la diplomatie française des atteintes aux droits fondamentaux des personnes LGBT dans le monde. Enfin, il soutient les propositions des associations LGBT en faveur des droits des trans : dépsychiatrisation et refonte des procédures de changement d’état civil et de la prise en charge médicale.

L’Inter-LGBT s’est inquiété du sort fait aux questions de société dans la constitution éventuelle d’une coalition à gauche, les questions sociales étant souvent présentées comme la seule priorité. Richard Sanchez a répondu que toute participation du PCF à une majorité politique ne pourrait se faire sans la volonté de prendre à bras le corps la question de toutes les discriminations, en évoquant une grande cause nationale de cinq ans sur ce thème.

L’Inter-LGBT poursuivra ces discussions avec le PCF, dans un esprit de dialogue exigeant et constructif.

Alain Piriou, porte-parole


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur