La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > L’Inter-LGBT rencontre le PS

L’Inter-LGBT rencontre le PS

date de redaction jeudi 8 juin 2006


Lors d’une rencontre avec le Parti socialiste, l’Inter-LGBT a pris acte de l’engagement définitif du Parti socialiste à ouvrir le mariage et l’adoption aux couples de même sexe. Elle a demandé que le PS s’engage sur d’autres points qui ne figurent pas dans son projet : discriminations, droits des personnes trans, droit d’asile, etc. Sur tous ces objectifs, François Hollande a fait part de son accord au nom du PS, tout en exprimant des réserves sur l’accès à la PMA pour les couples de femmes : ce point fera l’objet d’une concertation avec l’Inter-LGBT. L’Inter-LGBT a enfin demandé que la proposition de loi élaborée par les députés socialistes sur le mariage et la parentalité soit déposée au plus vite à l’Assemblée nationale : « avant l’été », s’est engagé le Premier secrétaire.


Communiqué de presse Inter-LGBT - 8 juin 2007

L’Inter-LGBT a rencontré François Hollande, Premier secrétaire du Parti socialiste, ce mercredi 7 juin 2006.

L’Inter-LGBT a pris acte de la validation par le Bureau national de plusieurs revendications majeures du mouvement associatif :

  • Garantie du respect de l’égalité pour les couples de même sexe. Le PACS sera amélioré. Le mariage et l’adoption seront ouverts aux couples de même sexe ;
  • Lutte contre la discrimination en raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre

Le Premier secrétaire a rappelé que ces propositions engageaient l’ensemble du Parti socialiste, y compris ses futurs candidats.

L’Inter-LGBT a toutefois relevé des lacunes dans ce projet. Elle a demandé que le PS s’engage sur plusieurs points :

  • Réforme de l’article premier de la Constitution pour enrichir le principe d’égalité et y intégrer tous les motifs de discriminations réprimées par la loi ;
  • Réforme de l’autorité parentale pour la reconnaissance des beaux- parents et de la coparentalité, sur la base d’un projet familial se fondant sur l’intérêt de l’enfant ;
  • Lutte contre les discriminations à l’école ;
  • Mise à plat des dispositifs juridiques et médicaux prévus pour les personnes trans (procédure de changement d’état civil et prise en charge médicale) ;
  • Réforme du droit d’asile ;
  • Condamnation publique des atteintes aux droits fondamentaux des personnes LGBT dans le monde ;
  • Reconnaissance par les institutions du rôle des associations.

Sur la totalité de ces objectifs, François Hollande a exprimé son accord de principe au nom du Parti socialiste.

L’Inter-LGBT a également demandé que soit ouvert le recours à l’insémination artificielle avec donneur anonyme pour les couples de femmes. François Hollande n’a pu s’engager au nom du PS, ce que l’Inter-LGBT a regretté, tout en donnant son feu vert pour qu’une concertation avec les associations soit engagée.

Enfin, l’Inter-LGBT a pris connaissance de la proposition de loi rédigée par les députés socialistes : en matière d’accès au mariage et à l’adoption, de réforme de l’autorité parentale, d’accès à la procréation médicalement assistée et d’amélioration du pacs, l’essentiel de ses revendications s’y trouvent satisfaites. L’Inter- LGBT s’est étonnée que ce texte ne soit toujours pas officiellement déposé à l’Assemblée nationale. François Hollande a promis son dépôt « avant l’été ».

L’Inter-LGBT entend poursuivre ces discussions fermes, exigeantes et pragmatiques avec le Parti socialiste, ainsi qu’avec tous les autres partis qui acceptent un tel dialogue. Elle demande à l’ensemble des associations de ne pas relâcher leur vigilance, et appelle à une mobilisation massive pour la Marche des fiertés du 24 juin, sur le mot d’ordre « Pour l’égalité en 2007 ! ».

Alain Piriou, porte-parole


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur