La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Agressions contre des militants et des élus lors de la première Lesbian & (...)

Agressions contre des militants et des élus lors de la première Lesbian & Gay Pride Moscou

date de redaction lundi 29 mai 2006


L’Inter-LGBT condamne les violences et demande à la France de protester d’une voix forte.


communiqué de presse Inter-LGBT - 28 mai 2006

Ce samedi 27 mai 2006 devait se tenir la première Lesbien & Gay Pride de Moscou. Malgré l’interdiction frappant la manifestation, les organisateurs ont souhaité la maintenir, avec le soutien d’une importante délégation étrangère.

Plusieurs militant-e-s russes, dont le porte-parole de la manifestation, Nikolaï Alekseïev, ont été arrêtés par la police. Différentes personnalités, dont Merlin Holland, petit-fils de l’écrivain Oscar Wilde, et Volker Beck, député allemand, ont été agressés par des contre-manifestants emmenés par des groupes religieux et des skin-heads.

Pierre Serne, délégué aux questions européennes de l’Inter-LGBT et conseiller municipal de Vincennes, a été violemment agressé, puis, blessé, il a été emmené par la police et a dû attendre avant de recevoir des soins. D’autres délégués français ont été interpellés par les policiers. Tous sont désormais libres.

L’Interassociative lesbienne, gaie, bi et trans, exprime sa consternation, et, avec ses 60 organisations membres, adresse à Pierre Serne toute sa sympathie et son soutien, en espérant le retrouver très vite rétabli à Paris. L’Inter-LGBT adresse également un message de solidarité à l’ensemble des militant-e-s russes, qui font face à une haine violente des groupes radicaux, mais aussi à l’hostilité des autorités russes qui les encouragent.

L’Inter-LGBT s’associera à toute action collective de protestation contre les autorités russes, en demandant notamment à l’ambassade de Russie des explications sur le comportement des autorités locales à l’encontre de militants et d’élus locaux français. Elle demande au président de la Fédération de Russie de respecter le mandat qu’il a reçu en recevant la présidence du Conseil de l’Europe, et de veiller au respect des droits humains, y compris dans son propre pays.

Enfin, l’Inter-LGBT demande à la France, par la voix du Président de la République ou du ministre des Affaires étrangères, d’exprimer ses plus vives protestations auprès des officiels russes.

Alain Piriou, porte-parole


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur