La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Evénements > 2006 > 2ème journée mondiale contre l’homophobie > Le PS soutient et agit pour la journée mondiale de lutte contre (...)

Le PS soutient et agit pour la journée mondiale de lutte contre l’homophobie

date de redaction jeudi 18 mai 2006


A l’occasion du 17 mai, le parti annonce la création d’une commission nationale du PS sur les questions LGBT et rappelle les propositions qui ont été actées récemment par la commission nationale du projet pour 2007.


Communiqué d’Adeline HAZAN, Secrétaire nationale aux Droits de l’Homme et aux Libertés et de François VAUGLIN, Délégué National aux questions LGBT - 17 mai 2006

Après avoir soutenu l’an dernier la mise en place d’une Journée mondiale de lutte contre l’homophobie le 17 mai, le Parti socialiste demande au gouvernement d’en reconnaître désormais l’existence.

Cette journée mondiale est l’occasion pour nous de rappeler notre attachement au respect universel des droits humains à travers le monde, alors que subsistent encore dans un certain nombre de pays des dispositions ou pratiques discriminatoires fondées sur l’orientation sexuelle ou l’identité de genre. Nous invitons la diplomatie française à se mobiliser pour obtenir l’abolition du crime d’homosexualité dans les pays où de telles législations restent en vigueur.

Dans notre pays, la recrudescence du nombre d’agressions physiques, la répétition de déclarations à caractère homophobe par des élus la République doivent appellent une réaction. Après avoir obtenu un dispositif législatif conséquent pour permettre de lutter contre toute forme de discrimination, les socialistes estiment que c’est maintenant par l’éducation que progresseront les mentalités.

C’est aussi par un projet de société ouvert à la diversité que passe la lutte contre l’homophobie. Dans le cadre de la préparation du projet pour les prochaines échéances, le Parti Socialiste travaille sur les objectifs qu’il s’est fixé pour l’ouverture du mariage aux couples de même sexe et la prise en compte de l’homoparentalité.

Des propositions ont d’ores et déjà été prises en compte par la commission nationale du projet. Concrètement, le mariage devra être ouvert avec tous ses effets à tous les couples, l’adoption devra être accessible aux couples de même sexe, et un aménagement de l’autorité parentale devra permettre une prise en compte de la coparentalité. Les parcours de changement de sexe devront être mieux accompagnés et humanisés. Le pacs devra être amélioré, et la lutte contre l’homophobie renforcée.

Afin d’approfondir son travail sur l’ensemble de ces sujets, le Parti socialiste a décidé de mettre en place une Commission Nationale LGBT, dont la première réunion aura lieu le 23 mai prochain.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur