La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Mariage et homoparentalité : le parti socialiste doit faire la clarté sur ses (...)

Mariage et homoparentalité : le parti socialiste doit faire la clarté sur ses intentions

date de redaction lundi 15 mai 2006


Invitée aux États généraux du projet socialiste, l’Inter-LGBT a demandé au parti d’éclairer enfin sa position sur le mariage et l’homoparentalité.


communiqué Inter-LGBT - 15/5/2006

L’Interassociative lesbienne, gaie, bi et trans était invitée ce samedi 13 mai aux États généraux du projet socialiste, à Toulouse, sur "la démocratie politique et participative, droits et devoirs du citoyens". Alain Piriou, porte parole, s’est exprimé lors d’une table ronde consacrée aux droits humains, pour évoquer les questions liées à la conjugalité et à la parentalité.

Ainsi l’Inter-LGBT a-t-elle pu relayer l’impatience, voire l’agacement, que manifestent les associations devant les réticences visibles de certains dirigeants socialistes à assumer leurs engagements. "On sent une difficulté à exprimer avec clarté les principes qui ont pourtant été votés lors de votre dernier congrès : on se retient de prononcer le mot de mariage pour lui préférer celui d’une union mal définie, on hésite à parler d’adoption pour les couples de même sexe, et finalement, certains sont tentés de renvoyer leurs conclusions à des débats ultérieurs, sans comprendre que ces débats traversent déjà la société depuis bien des années" a ainsi déclaré Alain Piriou. "Il faut que le Parti socialiste fasse la clarté sur son discours, et que ses dirigeants osent enfin prononcer des mots simples et clairs : oui à l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples de même sexe, oui à la reconnaissance de l’homoparentalité !" a-t-il conclu

Adeline Hazan, Secrétaire nationale aux droits de l’homme, a assuré que le projet socialiste en train d’être rédigé intègre très explicitement ces préoccupations. Et Jean Glavany, ancien ministre et secrétaire national chargé de la laïcité a affirmé : "Lutter pour le mariage homosexuel et pour l’homoparentalité, c’est lutter pour la laïcité". Mais paradoxalement, en conclusion d’une journée d’étude entièrement consacrée aux droits et devoirs des citoyens, ces propositions sont restées absentes du discours de clôture du Premier secrétaire.

L’Inter-LGBT devrait rencontrer prochainement François Hollande, et lui demandera à cette occasion de faire enfin la clarté sur les propositions du Parti socialiste.

Alain Piriou, porte-parole


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur