La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Des aides nuisibles

Des aides nuisibles

date de redaction mercredi 3 mai 2006


Pour Alain Jamet, président du groupe FN au Conseil Régional Languedoc-Roussillon, les subventions versées aux associations gays et lesbiennes sont nuisibles.


communiqué de presse Collectif contre l’homophobie - 2/5/2006

Invité de l’émission C’est politique sur France 3 Sud ce samedi 29 avril 2006, Alain Jamet, Président du groupe FN au Conseil régional Languedoc-Roussillon, a qualifié les subventions versées aux associations gays et lesbiennes de « nuisibles ».

A l’aune de ces déclarations, on comprend mieux l’ostracisme dont furent victimes les associations gays et lesbiennes de la part de l’institution régionale présidée pendant 18 ans par Jacques Blanc, à la tête d’une alliance entre la droite et l’extrême droite (dirigée par Alain Jamet).

Quand à l’adjectif « nuisibles », il est si représentatif de l’idéologie haineuse, abjecte et homophobe du FN, qu’il se passe de commentaire.

Dans la perspective des élections présidentielles et législatives de 2007, nous invitons les femmes et les hommes épris de valeurs républicaines et démocratiques à s’inscrire sur les listes électorales et à voter le moment venu.

Le combat contre le FN et ses idées nauséabondes reste plus que jamais d’actualité.

Hussein Bourgi
Le Président

Extraits de l’interview

Alain Jamet : « Je vous dirai, un peu pour plaisanter, lorsque nous votons des dossiers au conseil régional il y a un tiers des subventions qui sont nuisibles, un tiers qui sont inutiles et un tiers qui sont excessives. »

Le journaliste de France 3 Sud : « Nuisibles ? Qu’est ce que cela veut dire ? »

Alain Jamet : « Quand on subventionne telle ou telle association gay et lesbienne, telle ou telle association caritative qui dépend d’un parti politique, comme le Secours Populaire ... »

Le journaliste de France 3 Sud : « Et celles qui sont inutiles ? »

Alain Jamet : « Les inutiles, et bien je vous dis, vous pourriez monter le procès verbal de la dernière réunion, et je vous dirai çà c’est une dépense superfétatoire, çà ce n’est pas nécessaire une subvention dans ce domaine ...Nous sommes partisans d’une gestion de la règion comme de la gestion de nos propres deniers. Ce n’est pas le cas de ceux qui l’ont dirigée et ceux qui dirigent aujourd’hui la région ».


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur