La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Commémorations de la déportation à Nice

Commémorations de la déportation à Nice

date de redaction mercredi 26 avril 2006


En dépit des difficultés à être associés officiellement aux cérémonies, les associations locales appellent à participer à l’hommage rendu aux victimes de la barbarie nazie.


communiqué commun CADOS - MDH Nice - 26/4/2006

Pour que soient honorés tous les déportés et qu’aucun motif de déportation ne soit plus jamais ignoré « En Allemagne, mais aussi sur notre territoire, celles et ceux que leur vie personnelle distinguait, je pense aux homosexuels, étaient poursuivis, arrêtés et déportés. », ainsi s’exprimait le chef de l’Etat il y a tout juste un an [1].

Où en sommes nous aujourd’hui ? La représentation des associations homosexuelles lors des cérémonies de commémoration de la déportation n’est plus un problème autant qu’avant, et dans la plupart des villes où elles se sont manifestées, ces associations ont réussi à être relativement bien acceptées.

A Nice, pourtant, la situation n’est pas encore satisfaisante. Alors que le CADOS était présent et visible dans l’assistance lors de la cérémonie de l’an dernier, le délégué départemental du MDH, association nationale portant le souvenir de la déportation des homosexuels, n’est toujours pas pleinement associé à cette journée.

Les courriers adressés à la préfecture, à l’Office National des Anciens Combattants et à la mairie de Nice n’ont toujours pas reçu de réponses autres que téléphoniques. Il semble que certaines personnes à Nice refusent encore de reconnaître le fait de la déportation d’homosexuels depuis le territoire national, alors que le chef de l’Etat l’a lui même très explicitement reconnu.
A l’heure où nous rédigeons ce communiqué, le ministère des anciens combattant s’est engagé à faire inviter les représentants du MDH aux cérémonies à Nice, et le chef de cabinet de la préfecture nous l’a confirmé par téléphone.

Le MDH et le CADOS invitent tous les homosexuel(le)s et l’ensemble des citoyen(e)s à être présent(e)s ce dimanche à 10h sur le parvis du monument au morts de Nice pour ces cérémonies.

Nous aurons cette année une pensée particulière pour Pierre SEEL, seul déporté homosexuel français à être sorti de l’anonymat et à s’être battu pendant de longues années pour que soit enfin reconnu le vrai motif de sa déportation. Pierre SEEL nous a quitté le 25 novembre dernier.

Le MDH, soutenu par le CADOS, demande à être associé pleinement aux cérémonies à venir, par la participations aux réunions de préparation, des invitations officielles, et la présence de son représentant local aux cotés des responsables des associations de déportés, afin que soient honorés tous les déportés sans qu’aucun ne soit délaissé. Nous demandons au directeur de l’ONAC 06 d’organiser (comme il nous l’a proposé par téléphone) rapidement une table ronde avec tous les représentants d’associations, de la préfecture et de la mairie de Nice, afin de clarifier la situation et de faciliter le déroulement de ces cérémonies pour les années à venir .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur