La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Réflexions dangereuses

Réflexions dangereuses

date de redaction mardi 21 février 2006


L’UMP Sciences Politiques Bordeaux amalgame homosexualité et pédophilie. Le Collectif contre l’homophobie envisage de déposer plainte.


communiqué Collectif contre l’homophobie Montpellier - 20 février 2006

Ce lundi 20 février 2006, nous avons été informés par des citoyens bordelais que l’Association UMP Sciences Po. diffusait depuis le 8 février dans son journal et sur son blog militant ( http://jumpbordeaux.blogmilitant.com/ ) un article amalgamant homosexualité et pédophilie.

Dans l’article incriminé l’association s’oppose à l’adoption d’enfant(s) par un couple homosexuel, ce qui est parfaitement son droit.

Cependant il est scandaleux que dans son argumentaire cette organisation écrive et publie la phrase en gras ci-dessous :

...« Il est donc clair que les couples homosexuels ne peuvent prétendre à la parentalité au même titre que les couples hétérosexuels, puisqu’ils ne constituent pas un aussi bon cadre d’épanouissement pour l’enfant que le sont les couples hétérosexuels. Certes, dira-t-on, il existe des couples hétérosexuels instables, violents, et parfaitement incapables d’éduquer leur enfant, mais heureusement, les pouvoirs publics ont la capacité d’enlever les enfants de ces familles.

Il faut d’abord raisonner en terme de meilleur possible, affirmer la primauté de ce modèle, puis proposer un modèle et le promouvoir, et ensuite l’aménager aux situations qui ne peuvent s’y conformer. Le rôle de la loi n’est pas de légaliser le social, car dans ce cas pourquoi ne pas légaliser la pédophilie, ça a toujours existé après tout ! »...

Mettre sur le même pied d’égalité l’homosexualité et la pédophilie revient à faire un amalgame abject : en effet l’homosexualité est une orientation sexuelle dépénalisée en France depuis 1982 alors que la pédophilie est un crime passible d’emprisonnement.

Nous sommes en droit d’attendre plus de discernement et plus de nuance de la part de jeunes gens avertis comme le sont des étudiants en Sciences Politiques.

De nombreux lecteurs ont fait part de leur malaise aux responsables de l’association qui n’en ont cure, persistent et signent.

La gravité de ces écrits alliée à la désinvolture des responsables de cette organisation nous conduisent à étudier la possibilité d’un dépôt de plainte.

Nous sommes en doit de nous interroger si ce nouveau dérapage homophobe n’est pas en lien avec la mansuétude de l’UMP à l’égard de Christian Vanneste, Député du Nord, récemment condamné pour ses propos homophobes. Nous demandons solennellement à Nicolas Sarkozy, président de l’UMP, de clarifier sans plus tarder la position de son parti face à ces nouvelles déclarations homophobes émanant de ses rangs.

Hussein Bourgi


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur