La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actions > Aidez Garfieldd

Aidez Garfieldd

date de redaction mardi 7 février 2006


Le Collectif contre l’homophobie de Montpellier récolte des fonds pour aider financièrement le proviseur-blogueur suspendu pendant six mois.


Le 9 janvier 2006, un proviseur de lycée de Mende (48) était révoqué pour avoir diffusé sur son blog personnel, sous le pseudonyme de Garfieldd, des « images et écrits à caractère pornographique ».

Le proviseur ayant toujours formellement démenti ces accusations et ayant jugé cette sanction « infâmante », il avait introduit le 11 janvier 2006 un recours gracieux auprès de Gilles de Robien, Ministre de l’Education Nationale.

L’ampleur de la mobilisation en faveur de ce proviseur et la médiatisation croissante ont conduit le Ministre de l’Education Nationale à annoncer le 20 janvier 2006 qu’il « arrêterait prochainement une décision mieux proportionnée à la faute commise par ce fonctionnaire ».

Ce vendredi 3 février, le proviseur concerné a été reçu au Rectorart de l’Académie de Montpellier où la décision du ministre lui a été notifiée : la révocation est remplacée par une suspension d’une année assortie d’un sursis de 6 mois en raison de ses états de service.

Cette sanction prend effet à compter du 3 février, un poste lui sera attribué à compter du 4 aôut 2006.

Bonnes nouvelles :

  • Le proviseur réintégre l’Education nationale.
  • Le ministère a sans doute tenu compte de ses états de service et de la qualité de son dossier pour assortir sa décision d’un sursis de six mois.

Mauvaises nouvelles :

  • La sanction reste malgrè tout très lourde.
  • Le proviseur doit libèrer son logement de fonction dans les prochains jours.
  • Le proviseur ne perçoit plus de salaire pendant 6 mois.

La médiatisation de cette affaire avait provoqué une réelle mobilisation et l’affluence de milliers de témoignages de soutien face aux accusations abusives et mensongères et à la justice expéditive dont avait été victime ce proviseur.

Depuis 48h de nombreuses personnes nous ont fait part de leur écoeurement et de leur colère car la sanction reste malgrè tout très lourde. Même si nous partageons cette analyse, il nous appartient de respecter la volonté du principal concerné qui a indiqué qu’il « est à nouveau tenu par le devoir de réserve, qu’il ne fera pas de commentaire, et qu’il ne contestera pas cette sanction en justice ».

Aujourd’hui nous lançons un appel aux dons au profit de ce proviseur afin de l’aider financièrement.

Merci de libeller vos chèques à « Collectif contre l’homophobie / soutien M. C. » et de les adresser au :

Collectif contre l’homophobie
9 rue Joachim Colbert
34000 Montpellier


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur