La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Nouvelle attaque d’élus de la majorité contre l’égalité des droits

Nouvelle attaque d’élus de la majorité contre l’égalité des droits

date de redaction dimanche 22 janvier 2006


L’Inter-LGBT dénonce les initiatives de certains parlementaires et de certains maires de droite à propos du mariage des homosexuels, qui constituent un déni du débat public. Elle attend toujours de l’UMP une clarification sur ce sujet.


Communiqué de l’Inter lgbt, du 20 janvier 2006

Un "Collectif des maires de France pour l’enfance" a publié ce vendredi 20 janvier une liste de 50 maires contre l’ouverture du mariage aux couples de même sexe. Cette initiative s’ajoute à celle des 185 parlementaires opposés à l’homoparentalité, et intervient quelques jours avant la publication du rapport de la Mission parlementaire "Famille et droits des enfants", qui devrait pourtant s’en tenir à des conclusions très prudentes.

L’Interassociative lesbienne, gaie, bi et trans dénonce ces pressions exercées sur le bon déroulement du travail parlementaire et du débat démocratique. D’un c�t�, des députés et sénateurs prennent à témoin l’opinion publique en signant un manifeste, contournant ainsi le cadre du débat parlementaire prévu par les institutions, et notamment une mission parlementaire au caractère pluraliste. De l’autre, des élus locaux utilisent leur mandat local pour annoncer qu’ils dénoncent par avance toute réforme qui modifierait leurs fonctions d’officier d’état civil. Les uns et les autres refusent a priori tout débat contradictoire, et ne font qu’asséner des certitudes qui devraient s’imposer à l’ensemble des citoyens.

Ces positions conservatrices et stigmatisantes pour les couples homosexuels qui veulent se marier ou qui élèvent des enfants, sont heureusement minoritaires au sein de la société française, et le sont de plus en plus en Europe, notamment dans les pays frontaliers de la France. Le sont-elles également au sein de la majorité ? L’Inter-LGBT demande une nouvelle fois à l’UMP et à son président Nicolas Sarkozy une clarification.

Alain Piriou, porte-parole


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur