La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Le Parlement européen adopte une résolution contre l’homophobie

Le Parlement européen adopte une résolution contre l’homophobie

date de redaction vendredi 20 janvier 2006     auteur Jean-Benoît RICHARD


Porté par les partis de gauche et les verts, le texte condamne fermement les propos haineux et les discriminations dont sont victimes les gais et les lesbiennes, et demande une homogénéisation des législations.


La situation des homosexuels et des lesbiennes n’est pas la même dans les différents pays de l’Union européenne. Si en France, en Belgique, aux Pays-Bas, en Espagne, ou encore en Grande-Bretagne, ils et elles bénéficient de mesures plutôt favorables, dans d’autres pays, comme la Lettonie ou la Pologne, ils et elles font l’objet de vives critiques et de manoeuvres qui tendent à réduire leurs libertés.

S’émeuvant de ce constat, les partis de la gauche européenne (sociaux démocrates, radicaux et communistes), les écologistes (Verts) et des démocrates chrétiens d’Europe du Nord ont soumis aux députés européens une résolution qui condamne tout propos haineux et toute discrimination fondée sur l’orientation sexuelle.

Pour lutter contre cet état de fait, la résolution demande à la Commission, le bras exécutif de l’Europe, d’accélerer l’adoption de la directive sur l’égalité de traitement au travail dans tous les pays de l’Union.

La même Commission européenne est également chargée d’établir des propositions pour garantir la liberté de circulation aux citoyens européens, aux membres de leurs familles et aux partenaires enregistrés. L’un des problèmes le plus fréquement évoqués par les associations de défense des homosexuels concerne les couples de même sexe, reconnus dans certains pays, qui perdent tout droit - et d’abord le droit au regroupement familial - lorsqu’ils s’installent dans un pays de l’Union qui ne reconnait pas les couples de même sexe.

Par ailleurs, les pays membres de l’Europe sont invités à modifier leurs législations respectives pour faire disparaître toute discrimination envers les partenaires de même sexe, en matière de succession, de propriété, de location, de pensions, d ?impôts, de sécurité sociale, etc.

La résolution a rencontré l’approbation de 468 eurodéputés, l’opposition de 149 d’entre eux et 41 abstentions. Les principaux opposants ont été la droite polonaise et italienne.

Côté français, on notera que :

  • les 5 députés FN ont voté contre
  • 9 députés UMP sur 17 se sont opposés à ce texte. Il s’agit de : Jean-Pierre Audy, Marie-Hélène Descamps, Nicole Fontaine, Jean-Paul Gauzés, Ambroise Guellec, Alain Lamassoure, Tokia Saïfi, Margie Sudre et Ari Vatanen.
  • 1 député UDF, Bernard Lehideux, s’est abstenu

Il appartient désormais à la Commission européenne, dirigée par José Manuel Barroso, de veiller au respect et à l’application de cette résolution par les gouvernements des 25 Etats membres et les gouvernements des pays candidats. Les propos virulents entendus récemment en Pologne, en Italie, en Lituanie ou en Lettonie laissent penser que ce ne sera pas chose facile.

Plus d'informations :

le texte complet de la résolution : Résolution sur l’homophobie en Europe


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur