La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Quand les manoeuvres électoralistes de Mme de Panafieu riment avec (...)

Quand les manoeuvres électoralistes de Mme de Panafieu riment avec homophobie

date de redaction jeudi 12 janvier 2006


Dans son nouvel ouvrage « Le Paris gagnant », Françoise de Panafieu, l’une des candidats déclarés à la Mairie de Paris critique la politique d’attribution des subventions aux associations, pratiquée par la Ville.


Communiqué du CGL de Paris, 11 janvier 2006

Dans son ouvrage, « Le Paris gagnant », Françoise de Panafieu, l’une des candidats déclarés à la Mairie de Paris critique la politique d’attribution des subventions aux associations, pratiquée par la Ville.

Elle affirme que le montant global des subventions a augmenté de 80 millions d’euros en cinq ans. Et alors ? Les pouvoirs publics se déchargent sur les associations de leurs missions de service public, il est donc légitime que les associations reçoivent des moyens financiers pour mener à bien leurs actions.

Elle ne cite que les seules associations homosexuelles qui bénéficieraient selon elle des largesses à caractère clientéliste du Maire. De la sorte, elle amalgame l’orientation sexuelle du Maire de Paris avec une stratégie politique d’attribution des subventions municipales.

Or le pourcentage des subventions attribuées aux dix sept et non les prétendues cent associations de lutte contre l’homophobie, représente 0.2 % de l’ensemble de l’enveloppe globale.

Pourquoi a-t-elle focalisé sur ces seules associations pour illustrer son propos ?

En cherchant bien, Mme de Panafieu aurait sans doute pu trouver une catégorie d’associations bénéficiant de bien plus que ces modestes 0.2% ; mais elle n’aurait pas dans ce cas servi son intérêt électoral.

Enfin, les subventions sont toutes débattues et votées au Conseil de Paris, Mme de Panafieu souhaite t-elle remettre en cause la démocratie ?

Le mensonge, l’amalgame et l’homophobie sont-ils indispensables à Mme de Panafieu pour briguer la Mairie de Paris ?

Le Centre Lesbien Gai Bi et Trans de Paris Ile-de-France s’insurge contre de telles manœuvres électoralistes.

Les Présidents,

Christine Le Doaré & Claude Chantereaux


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur