La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Premier procès pour homophobie d’un homme politique

Premier procès pour homophobie d’un homme politique

date de redaction mardi 13 décembre 2005


Aujourd’hui aura lieu, au Tribunal Correctionnel de Lille à partir de 13h30, la première audience sur le fond dans le procès intenté pour homophobie à Christian Vanneste, député UMP du Nord


Communiqué de presse du 13 décembre 2005

Act Up-Paris / Syndicat National des Entreprises Gaies / SOS-Homophobie

Aujourd’hui aura lieu, au Tribunal Correctionnel de Lille à partir de 13h30, la première audience sur le fond dans le procès intenté pour homophobie à Christian Vanneste, député UMP du Nord, et dans lequel Act Up-Paris, le SNEG et SOS-Homophobie se sont portés partie civile.

Christian Vanneste a affirmé dans la Voix du Nord le 26 janvier 2005 que "l’homosexualité est inférieure à l’hétérosexualité. Si on la poussait à l’universel, ce serait dangereux pour l’humanité (...)". L’action en justice concerne ces déclarations. Les propos qu’il a tenu le 7 décembre 2004 à l’Assemblée Nationale ("le comportement homosexuel est une menace pour la survie de l’humanité") ne peuvent pas faire l’objet de poursuites.

Nicolas Sarkozy a jugé ces propos " inadmissibles " et " intolérables " mais continue de les admettre et de les tolérer en refusant d¹exclure Christian Vanneste de l¹UMP comme il s¹était engagé à le faire en cas de récidive or il y a eu récidive. Si l¹intolérable peut être toléré au sein de l¹UMP, nous espérons que cela ne soit pas le cas du point de vue de la justice.

Ces discours doivent être combattus parce qu¹ils inspirent et légitiment les crimes à notre encontre, ils sont également responsables de la dépréciation de soi qui conduisent de nombreuxSES jeunes lesbiennes, gays, bis, trans à des comportements à risques : suicides et sexualités non protégées.

Jérôme Martin, Rémi Calman, Jacques Lizé


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur