La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > ELCS appelle à la mobilisation générale contre le sida

ELCS appelle à la mobilisation générale contre le sida

date de redaction mercredi 30 novembre 2005


Au cours des 10èmes états généraux de ELCS, le ministre de la santé, Xavier Bertrand, a dévoilé les très mauvais chiffres de la contamination en France.


communiqué d’ELCS, 30 novembre 2005

Malgré les moyens de prévention, malgré les campagnes d’information, malgré les traitements post-exposition, plus de 7.000 personnes sont contaminées chaque année et on note un grave recul du niveau des connaissances des Françaises et des Français en matière de mode de transmission du virus.

Jean-Luc Romero , président de ELCS et président du collectif « Sida, Grande Cause Nationale », appelle chacun d’entre nous à se sentir concerné par une maladie qui reste mortelle et qui frappe aveuglément et à être solidaire des malades.

Jean-Luc Romero rappelle quelques-unes des demandes qu’il a formulées récemment : mise à disposition gratuitement de préservatifs masculins et féminins dans tous les lieux publics, vente dans les pharmacies de préservatifs masculins et féminins au prix de 20 centimes, formation généralisée des collégiens en matière de lutte contre le sida par l’intermédiaire des Crips, ...

Par ailleurs, Jean-Luc Romero renouvelle sa demande faite auprès des banques et des assurances de permettre un réel accès à leurs produits, en particulier les prêts, et auprès des pouvoirs publics de créer un fonds de garantie qui permettra aux séropositifs de contracter, principalement en matière immobilière.

Enfin, Jean-Luc Romero demande au Premier ministre, Dominique de Villepin, alors que l’année 2005 s’achève, de profiter de sa conférence de presse du 1er décembre pour envoyer un signal fort et ainsi d’enfin s’approprier cette grande cause qui est de sa compétence, même si c’est son prédécesseur, Jean-Pierre Raffarin, qui en a pris l’initiative.

Jean-Luc Romero appelle tous les maires de France à afficher un ruban rouge sur la façade de leur hôtel de ville afin de rappeler qu’en 2005, le sida tue toujours.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur