La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Documents > La Déportation des homosexuels > Décès de Pierre Seel, la mémoire de la déportation homosexuelle orpheline en (...)

Décès de Pierre Seel, la mémoire de la déportation homosexuelle orpheline en France

date de redaction jeudi 1er décembre 2005


Hommage du CADOS à Pierre Seel.


communiqué du CADOS  [1] du 29 novembre 2005

Pierre Seel est décédé ce vendredi 25 novembre à Toulouse, à l’age de 82 ans..

Cette nouvelle est un choc pour tous ceux qui portent en eux la mémoire de la déportation des homosexuels par les nazis. Il était le seul en France à avoir publiquement assumé le motif de sa déportation et à avoir porté ce témoignage dans notre société, notamment dans son livre Moi Pierre Seel, déporté homosexuel, paru en 1994.

Depuis des années, il s’est battu pour que soit enfin reconnu le fait que des français ont été déportés, torturés et assassinés au seul motif de leur orientation sexuelle.

Le CADOS qui, lors de sa création, au début de cette année 2005, a tenu, comme première apparition publique, à manifester une présence visible lors des cérémonies de commémoration de la déportation, salue la mémoire de Pierre Seel et son combat, qui nous sert de modèle.

Pierre Seel incarnait la mémoire vivante des atrocités commises envers les homosexuels durant la Seconde Guerre mondiale. Il appartient à tous ceux qui oeuvrent au souvenir de la déportation, de poursuivre son combat, pour que plus un seul motif de déportation ne soit oublié ou ignoré.

Notes :

[1] Collectif formé par :

A.P.G.L. - AIDES - Amnesty International - la Baraque Rose - C’est l’Bouquet - la Commission LGBT des Verts - David et Jonathan - la Délégation LGBT 06 du Parti Socialiste - Sida Info Service - les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence - SOS Homophobie


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur