La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Hommage à Pierre Seel

Hommage à Pierre Seel

date de redaction dimanche 27 novembre 2005


Une figure emblématique de la reconnaissance de la déportation homosexuelle s’est éteinte.


Communiqué de presse commun des associations Mémorial de la Déportation Homosexuelle (MDH) Coordination InterPride France (CIF) Fédération des Centres LGBT Inter-LGBT - Samedi 26 novembre 2005

Nos associations expriment leur très vive émotion à l’annonce du décès de Pierre Seel, survenu dans sa 82e année, et assurent les siens de leur sympathie et de leur soutien dans cette épreuve.

Nous reconnaissons en Pierre Seel une figure emblématique de la reconnaissance de la déportation homosexuelle, perprétrée par le régime nazi pendant la Seconde Guerre mondiale. Avec lui disparait Ie seul déporté français pour homosexualité ayant osé porter témoignage.

Nous rendons hommage au courage de Pierre Seel qui témoigna, en 1982, dans des conditions douloureuses, de sa déportation à l’âge de 17 ans au camp de Schirmeck en Alsace, région dont il était originaire.

Les tortures qu’il subit et la mise à mort de son ami Jo, dans une mise en scène d’une barbarie inouïe, l’avaient profondément marqué dans sa chair. Rencontrer Pierre Seel c’était entrer en contact avec une plaie encore à vif et une volonté de vivre pour porter témoignage et réparer un oubli dont il était la victime avec tant d’autres.

Pierre Seel s’est donc éteint paisiblement dans son sommeil, dans la nuit de jeudi à vendredi 25 novembre, à Toulouse, nous léguant la mémoire de son martyre à travers qui il était, dans la gentillesse et la disponibilité, nous permettant de savoir qui nous sommes et d’où nous venons, sans toutefois que la Nation lui ait rendu un hommage mérité.

Nous nous inclinons devant la peine des enfants, de la famille de Pierre Seel et tenons à exprimer toute notre affection à Eric Feliu, son compagnon de tous les instants qui l’aura accompagné jusqu’à son dernier souffle, ainsi qu’à Jean Le Bitoux avec qui il noua de solides liens d’amitié et d’affection, suite à la création du Mémorial de la Déportation Homosexuelle (MDH), en 1989, et l’écriture commune du livre "Moi Pierre Seel, déporté homosexuel" (1994, Calmann-Lévy).

Conformément à la volonté de la famille de Pierre Seel, cette cérémonie de sépulture conservera un caractère privé, sans fleurs ni couronnes. Les personnes souhaitant assister à la cérémonie le pourront, exprimant leur sympathie à sa famille par leur présence à titre individuel, dans le recueillement. Cérémonie lundi 28 novembre, à 9h30, en l’église des Dominicains, 1, allée Lacordaire (chemin des Maraîchers), à Toulouse, suivie de l’inhumation au cimetière de Bram, dans l’Aude.

Nous invitons celles et ceux qui auraient souhaité être présent-e-s et qui ne le pourront pas, quelle que soit leur confession ou philosophie, à être en union de pensée ou de prière avec les enfants, la famille et les amis de Pierre Seel.

Bruno Gachard
président du Mémorial de la Déportation Homosexuelle

Stéphane Corbin,
président de la Coordination InterPride France

Matthieu Chaimbault,
porte-parole de la Federation des Centres LGBT

Alain Piriou,
porte-parole de l’Inter-LGBT


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur