La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Une taxe pour le sida

Une taxe pour le sida

date de redaction jeudi 24 novembre 2005     auteur Jean-Benoît RICHARD


A partir du 1 juillet 2006, l’Etat français prélèvera une contribution de solidarité de 1 à 40 euros sur les billets d’avion.


Lors du conseil des ministres du 23 novembre, le gouvernement a adopté une disposition instituant une contribution de solidarité sur les billets d’avion, au profit de la lutte contre les grandes pandémies, comme le sida ou le paludisme.

Concrètement, une somme de un à quarante euro, en fonction de la classe et de la distance parcourue, sera prélevée à partir du 1er juillet 2006 sur les places d’avion au départ de la France. La taxe Chirac devrait rapporter 210 millions d’euros selon le ministère de l’Economie et des Finances.

L’idée de cette taxe avait été lancée par Jacques Chirac il y a quelques années lors d’une conférence internationale sur le sida. Elle est soutenue par l’Algérie, le Brésil, le Chili et l’Espagne. Jean-Luc Roméro, président du collectif Sida Grande Cause Nationale 2005 a également salué son instauration [1].

Par contre, les professionnels du voyage y sont totalement opposés. Dans une lettre ouverte, la fédération nationale de l’aviation marchande juge cette mesure « injuste », « inefficace » et potentiellement destructrice d’emplois. Elle pourrait provoquer de 3.000 à 4.000 suppressions d’emplois.

Si l’idée d’un prélèvement de solidarité pour financer la lutte contre les pandémies est juste, pourquoi devrait-il être supporté uniquement par ceux qui prennent l’avion ?


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur