La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > ELCS favorable à la taxation des billets d’avion en faveur de la lutte contre (...)

ELCS favorable à la taxation des billets d’avion en faveur de la lutte contre le sida

date de redaction jeudi 24 novembre 2005


Toutefois, l’associations s’inquiète du silence du Premier ministre en cette année de sida, grande cause nationale 2005.


communiqué ELCS - 23 novembre 2005

Élus Locaux Contre le Sida salue la décision prise ce matin en conseil des ministres de taxer les billets d’avion pour alimenter le fonds mondial de lutte contre le sida.

Grâce à cette taxe, dont les montants sont individuellement minimes, la communauté internationale - si tous les pays participent - devrait être à même de lever les fonds nécessaires à freiner la pandémie de sida qui sévit tant en Afrique sub-saharienne qu’en Asie - la Chine et l’Inde sont au bord du drame sanitaire - ou dans les pays d’ Europe centrale ou orientale - l’Estonie connaît des taux de prévalence particulièrement élevés.

C’est pourquoi, Jean-Luc Romero , président de ELCS, appelle l’ensemble des dirigeants de la planète, et en particulier George W. Bush, à suivre l’exemple de la France, du Chili et de l’Angleterre et à adopter au plus vite cette mesure de solidarité. Si nous ne faisons rien, cette épidémie qui est déjà l’une des plus graves de l’histoire de l’humanité risque de modifier considérablement les équilibres régionaux en tuant purement et simplement les catégories de populations les plus vulnérables, les hommes jeunes, les femmes, ...

Alors que la France, à quelques jours des 10èmes états généraux de ELCS et de la journée mondiale de lutte contre le sida, s’apprête à refermer l’année 2005 au cours de laquelle le sida a été déclaré Grande Cause Nationale, le président de la République donne un signal fort de la volonté française de lutter contre cette terrible maladie qui reste, malgré les efforts des médecins, obstinément mortelle.

Enfin, Jean-Luc Romero appelle le Premier ministre à prendre la mesure de ses responsabilités en matière de lutte contre le sida. Depuis son arrivée à Matignon, alors que la déclaration de Grande Cause Nationale a été faite par son prédécesseur, Jean-Pierre Raffarin, Dominique de Villepin n’a pas pris une seule initiative pour témoigner son soutien aux malades, aux associations et aux médecins qui se battent sans relâche contre cette pandémie.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur