La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > La Pologne élit un Président homophobe

La Pologne élit un Président homophobe

date de redaction lundi 24 octobre 2005


Ce dimanche 23 octobre, les électeurs ont choisi le candidat du parti conservateur Droit et Justice, Lech Kaczynski, pour les représenter à la tête de leur pays.


Communiqué de presse de l’inter-lgbt Lundi 24 octobre 2005

Cette élection est une triste nouvelle pour les défenseurs des droits des personnes lesbiennes, gaies, bi et trans (LGBT) et des libertés fondamentales.

En effet, les deux campagnes électorales qui viennent de succéder l’une et l’autre ont été le théâtre d’un déferlement d’homophobie. Le nouveau Premier ministre Kazimierz Marcinkiewicz avait déclaré "La propagation de l’homosexualité entrave la liberté des autres citoyens. Si une personne tente de contaminer les autres avec son homosexualité, l’Etat doit intervenir contre une telle entrave à la liberté." Il est à craindre que le nouveau Président polonais donnera à son Premier ministre les moyens de sa politique : en 2005, alors maire de Varsovie, il avait obtenu l’interdiction de la Lesbian & Gay Pride dans la capitale, tout en autorisant une manifestation homophobe d’extrême droite, la "marche de la normalité". Récemment, Lech Kaczynski proposait même d’interdire aux homosexuels d’enseigner.

L’Interassociative lesbienne, gaie, bi et trans (Inter-LGBT) demande à l’État français, aux gouvernements européens et à la Commission européenne d’observer la plus grande vigilance dans leurs relations avec la Pologne, et de condamner avec la plus grande sévérité toute atteinte aux droits des personnes LGBT, aux droits des femmes et, d’une manière plus générale, aux libertés fondamentales (droit de réunion, droit de manifestation, droit d’association, droit d’expression).

Paris accueillera du 26 au 30 octobre la conférence annuel de l’ILGA- Europe (International Lesbian & Gay Association). Ce sera l’occasion, pour l’ensemble des associations européennes présentes, de manifester leur solidarité à l’égard de la délégation polonaise. A cette occasion, l’Inter-LGBT demande un entretien avec l’ambassadeur polonais à Paris dans de très brefs délais.

Alain Piriou, porte-parole


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur