La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Manifester contre « la marche pour la vie »

Manifester contre « la marche pour la vie »

date de redaction jeudi 13 octobre 2005


Les panthères roses signent l’appel et invitent toutE le monde à venir au RASSEMBLEMENT LE 15 OCTOBRE A 19H30 , à la sortie du funiculaire de Paris 18, pour manifester contre « la marche pour la vie ».


Un communiqué des panthères roses 12 octobre 2005

Laissez-nous choisir ! Depuis maintenant 15 ans, Renaissance Catholique organise la « Marche pour la Vie », retraite aux flambeaux contre ce que ces gens appellent « la culture de mort » (avortement, contraception, homosexualité et autres sexualités non reproductives).

Cet événement est le rendez-vous annuel des catholiques intégristes et des fascistes qui s’attaquent ouvertement au droit des femmes à disposer de leur corps, de leurs sexualités. Ils revendiquent leur adhésion aux idées conservatrices, réactionnaires, sexistes, racistes, lesbo/homo/transphobes, etc.

La « Marche pour la vie » a été le point de départ de rassemblements réguliers devant les centres de planning familial (Bourse et St Ambroise). Ces « séances de prières », protégées par la police, étaient initiées par SOS tout-petits, auparavant organisatrice des commandos anti-IVG.

30 ans après la loi Veil, nos droits sont sans cesse remis en question. Au delà de ces menaces intégristes, certains projets législatifs relaient leurs visées liberticides. Ainsi, la tentative d’instaurer un délit « d’interruption involontaire de grossesse », tendant à créer un statut juridique au fœtus, laisse une porte ouverte à une limitation légale de l’IVG. Plus encore, le non respect de certaines lois - l’IVG est légal jusqu’à 12 semaines mais partout, des femmes sont obligées d’aller à l’étranger faute d’avoir obtenu des rendez-vous pour une IVG dans les délais légaux. Augmenter le délai légal de 10 à 12 semaines ne résout pas le manque de moyens pour réduire les délais d’attente.

Si l’IVG en ville permet de faciliter et de raccourcir certaines démarches grâce à la pilule abortive(avortement chez soi), il est évident que ce type d’intervention ne doit pas être une réponse à la baisse des budgets dans les hôpitaux. L’IVG en ville doit permettre aux femmes de choisir la méthode abortive la mieux adaptée à leurs situations et non leur être imposées faute de lits dans les hôpitaux. Beaucoup de femmes ne peuvent effectuer ce type d’intervention chez elles. D’autant que l’accès à l’IVG, officiellement garanti aux femmes, ne l’est pas toujours (centres d’IVG fermés, non remboursement de certaines contraceptions, clause de conscience invoquée par certain médecin, ...)

Les catholiques intégristes ont organisé une offensive contre l’IVG, tout au long de l’année 2005 qui a été proclamée année de repentance. Ne leur laissons pas la rue ! Réaffirmons notre détermination à défendre nos droits que seules nos luttes permettent d’acquérir et de conserver. Nous sommes pour le droit de choisir nos sexualités, notre/nos partenaire/s, pour le droit à l’avortement ; et nous réaffirmons que l’accomplissement des femmes ne passe pas nécessairement par la maternité, qu’elle n’est pas un destin biologique, mais doit rester un choix.

C’est pourquoi, nous exigeons :
- le libre accès et la totale gratuité des moyens de contraception - capotes, fémidons, pilules de toute génération.
- le maintient et la valorisation du statut des obstétricienNEs et des gynécologues.
- L’éducation et l’accès libre et gratuit à la santé.
- la liberté de faire ce que nous voulons de notre corps, sans avoir à répondre à une norme, à une esthétique qu’elle soit religieuse, sociale, idéologique,...
- l’égalité des droits pour toutEs.

RASSEMBLEMENT : JOUIR PLUTÔT QUE REPRODUIRE

PremierEs signataires : Scalp-Reflex, Furieuses Fallopes, Panthères roses, FA, CNT-RP, CNT-FAL

Contact

Plus d'informations :

LE 15 OCTOBRE A 19H30

RUE Saint Eleuthère 75018 Paris, à la sortie du funiculaire.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur