La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > La HALDE doit encore faire ses preuves

La HALDE doit encore faire ses preuves

date de redaction mardi 11 octobre 2005


L’Inter-LGBT a rencontré le président de la Haute autorité contre les discriminations et pour l’égalité


Communiqués de l’Inter-LGBT Paris, le mardi 11 octobre 2005

Le président de la Haute autorité contre les discriminations et pour l’égalité (HALDE), Louis Schweitzer, a reçu ce lundi matin l’Interassociative lesbienne, gaie, bi et trans (Inter-LGBT). Cette rencontre faisait suite aux protestations de l’Inter-LGBT et de plusieurs autres associations de lutte contre les discriminations, après la nomination du comité consultatif de la HALDE. Aucune association luttant contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle, à l’identité de genre ou à la santé n’y avait été admise, alors que ces associations ont été parmi les plus mobilisées pour demander la création d’une telle autorité indépendante.

Lors de cet entretien, l’Inter-LGBT n’a pas reçu de réponse officielle satisfaisante qui justifierait le choix fait d’une composition au champ d’expertise ainsi restreint. Elle a fait part au président de la HALDE du sentiment d’humiliation des associations LGBT, qui ont été renvoyées à une marginalité qu’elles croyaient appartenir au passé. L’Inter-LGBT a au contraire réaffirmé la disponibilité de ces associations à oeuvrer dans un projet de lutte contre les discriminations qui soit universel, et qui n’oublie donc personne. Les faits ont en effet montré que l’Inter-LGBT savait être unitaire pour quatre, lorsqu’il s’agissait de porter la lutte contre l’homophobobie tout autant que celle contre le sexisme, la transphobie ou l’handiphobie lors des débats sur la pénalisation des propos discriminatoires. Ces mêmes faits ont d’ailleurs montré que les associations LGBT devaient d’abord compter sur elles-mêmes pour voir avancer leurs revendications.

Enfin l’Inter-LGBT a souligné les risques que prendrait la Haute autorité pour sa crédibilité si elle privilégiait des interventions publiques sur des affaires à fort potentiel médiatique, au détriment de relations confiantes avec les associations engagées quotidiennement contre les discriminations.

Le président de la HALDE dit avoir entendu le message des associations. Il a pris l’engagement de consulter l’Inter-LGBT et d’autres associations sur tout dossier lié à la lutte contre les discriminations des personnes LGBT, et qui ne relèverait pas du traitement individualisé des saisines. L’Inter-LGBT maintient sa vigilance, et jugera la Haute autorité sur les actes.

Alain Piriou, porte-parole


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur