La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > A quand une réelle égalité de traitement entre les discriminations (...)

A quand une réelle égalité de traitement entre les discriminations ?

date de redaction mardi 27 septembre 2005


Le MAG s’élève contre l’absence d’association de lutte contre l’homophobie au sein de la HALDE.


Communiqué du MAG daté du 26 septembre 2005

« Pour que l’égalité des chances soit réelle, nous devons lutter contre toutes les discriminations ». Cette belle déclaration d’intention de Louis Schweitzer s’affiche en première page du site internet de la Halde. La Halde (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité), créée en décembre 2004 en application d’une directive européenne, entend exercer ses compétences pour lutter contre toute différence de traitement fondée notamment sur l’origine, le sexe ou l’orientation sexuelle. Il est particulièrement ironique de constater la différence de traitement qui a été justement opérée parmi les associations nommées au comité consultatif de la Halde le 19 septembre. Alors que des associations luttant contre le racisme, le sexisme ou l’handiphobie sont représentées, aucune association luttant spécifiquement contre l’homophobie n’a été retenue. Il semble ainsi que les discriminations basées sur l’orientation sexuelle ou l’identité de genre ne soient pas considérées comme suffisamment importantes pour donner lieu à la nomination au sein du comité consultatif d’une association qui possède une véritable expertise dans ce domaine.

Le MAG-Jeunes Gais et Lesbiennes dénonce le fait que cette discrimination soit aussi ostensiblement passée sous silence. L’homophobie est une réalité trop souvent niée, et il est scandaleux qu’une instance qui a pour mission de lutter contre toutes les discriminations et de promouvoir l’égalité participe à cette négation. De plus, il est intolérable que la Halde tente de hiérarchiser ainsi les différentes discriminations contre lesquelles elle doit lutter. Alors qu’une récente étude menée en France confirme que les tentatives de suicide chez les jeunes homosexuels sont treize fois plus fréquentes que chez leurs camarades hétérosexuels, toutes choses égales par ailleurs, il serait important de s’interroger sur le message qu’envoie ainsi une instance officielle à tous les homosexuels en situation de mal-être ou victimes de discriminations. L’homophobie est-elle condamnée à être une discrimination de second rang, et les homosexuels des citoyens de seconde zone ?

La loi portant création de la Halde ayant mis en place une pénalisation des propos homophobes, la Halde doit se donner les moyens d’assister efficacement les victimes d’homophobie et de prévenir les dérives homophobes. Le MAG-Jeunes Gais et Lesbiennes sera particulièrement attentif aux travaux de la Halde sur ce sujet et attend un geste fort qui démontrerait que la lutte contre les discriminations basées sur l’orientation sexuelle ou l’identité de genre ne sera pas une fois de plus cantonnée à des déclarations non suivies de faits.

Elodie Segura, présidente

Plus d'informations :

le site du MAG-Mouvement d’Affirmation des jeunes Gais et lesbiennes www.mag-paris.org

notre rubrique La Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur