La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Agression homophobe à Bonpas : un premier suspect arrêté

Agression homophobe à Bonpas : un premier suspect arrêté

date de redaction mardi 2 août 2005


Un appel à témoin lancé par le collectif contre l’homophobie de Montpellier a permis à la police d’interpeller un jeune de 20 ans, soupçonné d’avoir participé à une série d’agressions sur une aire d’autoroute du Vaucluse.


communiqué Collectif contre l’homophobie Montpellier - 1/8/2005

Suite à l’agression homophobe commise sur l’aire de Bonpas (84) dans la nuit du 16 au 17 juillet dernier, le Collectif contre l’homophobie avait pris l’initiative de lancer un appel à témoins (plusieurs milliers de tracts et d’affiches) dans les départements limitrophes (84, 30, 13, 34).

Cet appel à témoins relayé par des individus, des associations, des commerçants et de nombreux médias (généralistes et gays) a porté ses fruits. Nous avons reçu une dizaine d’appels dont 3 victimes et 3 témoins directs de l’agression qui n’avaient pas contacté les services de l’ordre aux lendemains des faits.

Les informations éparses mais détaillées et précises recueillies par nos soins, ont été quotidiennement transmises à la Police Nationale du Vaucluse. Ainsi nous avons découvert que, contrairement aux déclarations de la seule victime à avoir porté plainte, l’agression a été commise par 8 personnes (!!!) arrivées à bord de 2 véhicules distincts et non pas par 4 personnes arrivées à bord d’1 seul véhicule. Les descriptions des véhicules et certains détails (autocollants décoratifs, plaque minéralogique...) ont permis, à la Police Nationale d’identifier, de convoquer, de mettre en garde à vue et de présenter au parquet un jeune de 20 ans originaire de Cavaillon (84).

Conducteur présumé d’1 des 2 véhicules, il a nié les faits lors de sa garde à vue qui a eu lieu ce vendredi 29 juillet ; confronté aux indices et aux preuves, il a fini par reconnaître s’être arrêté sur l’aire de repos, en rentrant du Festival d’Avignon, pour passer un coup de téléphone.

Présenté au Parquet ce même jour à 17h, il a été mis en examen et écroué ; un juge d’instruction a été nommé et une information judiciaire ouverte.

Le Collectif contre l’homophobie remercie toutes celles et tous ceux qui ont relayé son appel à témoins ; nous saluons tout particulièrement la qualité de l’accueil et de l’écoute que les forces de l’ordre du Vaucluse ont réservés aux personnes qui ont décidé, suite à nos encouragements, de porter plainte et de témoigner. Nous avons pu constater, jour après jour, à l’occasion de nos échanges téléphoniques avec toute la hiérarchie de la Police Nationale, l’intérêt qu’elle portait à cette affaire et le statut d’association d’aide aux victimes qu’elle nous reconnaissait.

Ceci constitue pour les victimes d’homophobie un encouragement à briser le tabou et le silence qui assurent trop souvent une impunité policière et judicaire aux homophobes.

Hussein BOURGI


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur