La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Exécution de deux jeunes homosexuels en Iran : que fait la France (...)

Exécution de deux jeunes homosexuels en Iran : que fait la France ?

date de redaction vendredi 29 juillet 2005     auteur Jean-Benoît RICHARD


Deux jeunes homosexuels (dont un mineur) ont été légalement exécutés en raison de leur orientation sexuelle le 19 juillet 2005 en Iran selon les préceptes de la Charia. SOS homophobie s’étonne de l’absence de réaction du gouvernement français après cette atteinte intolérable aux droits de l’homme et demande une condamnation ferme de ces exécutions par le Ministère des Affaires Etrangères.


communiqué SOS Homophobie - 29 juillet 2005

Deux jeunes homosexuels (dont un mineur) ont été légalement exécutés en raison de leur orientation sexuelle le 19 juillet 2005 en Iran selon les préceptes de la Charia. SOS homophobie s’étonne de l’absence de réaction du gouvernement français après cette atteinte intolérable aux droits de l’homme et demande une condamnation ferme de ces exécutions par le Ministère des Affaires Etrangères.

L’homosexualité est encore passible de la peine de mort dans la plupart des pays appliquant la Charia. Deux jeunes homosexuels (un de 18 ans et l’autre de 16 ou 17 ans) ont ainsi été reconnus coupables d’homosexualité, condamnés à mort par pendaison, et exécutés en public.

Combien de temps encore les homosexuel-le-s pourront-ils continuer à (sur)vivre dans ces pays qui condamnent leur orientation sexuelle, que ce soit par des amendes, des peines de prison voire même la mort ?

SOS homophobie demande au gouvernement français, et plus particulièrement au Ministère des Affaires Etrangères :

  • de condamner fermement ces exécutions, et plus largement toute pénalisation de l’homosexualité, sous quelque forme que ce soit,
  • de placer les droits de l’homme, y compris ceux des homosexuel-le-s, au cœur de ses relations diplomatiques avec les pays qui continuent à les bafouer,
  • d’intervenir auprès des ambassadeurs des pays concernés (Iran, Egypte, etc.) pour que cessent ces condamnations et ces exécutions.

Le gouvernement l’a suffisamment répété, l’homophobie est inacceptable et ne peut pas être acceptée. Il s’agit désormais de le faire savoir et d’assumer cette position.

SOS homophobie


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur