La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Ji Wallace devient ambassadeur des Gay Games

Ji Wallace devient ambassadeur des Gay Games

date de redaction mardi 5 juillet 2005


Le trampoliniste, champion du monde et médaille d’argent olympique, est le premier Ambassadeur des Gay Games originaire d’Australie.


communiqué Fédération des Gay Gaymes San Francisco - le 1er juillet 2005

En 2000 à l’âge de 23 ans, le trampoliniste Ji Wallace n’a pas seulement remporté la médaille d’argent lors des Jeux olympiques de Sydney, mais il a touché le cœur du public, en faisant le tour de la salle en courant et saluant tout le monde avec le drapeau australien.

M. Wallace apportera désormais ce même enthousiasme à son soutien aux Gay Games de 2006 à Chicago, en tant que premier Australien à devenir Ambassadeur des Gay Games, un groupe d’artistes et de sportifs reconnus qui soutiennent les Gay Games et leurs principes clés de "Participation, inclusion et meilleur de soi".

"J’apprécie sincèrement le symbolique d’une manifestation multisports - la cérémonie d’ouverture, ce que cela signifie d’être là et de concourir," a indiqué Ji Wallace. "Les Gay Games peuvent être les Jeux olympiques de chacun, et le rêve de tous. L’opportunité de concourir à Chicago l’année prochaine pourrait devenir le moment qui transforme sa vie pour n’importe qui."

Ji Wallace est actuellement âgé de 28 ans, et a mis fin à sa carrière de trampoliniste après son succès de 2000. Il a fait du ski aérien pendant deux saisons, travaillé comme entraîneur de trampoline en Chine, et œuvré pour Nike Asie-Pacifique. Plus tôt au cours de cette année, il a décidé de reprendre l’entraînement en vue de participer aux JO de 2008 à Pékin. Il a également annoncé publiquement son homosexualité au mois d’avril, bien que ses proches fussent déjà au courant depuis longtemps.

Les Jeux de Sydney étaient les premiers où figurait le trampoline, ce qui renforce l’impression que la chance sourit à Ji Wallace. A la fin des années 1990, il arrivait au zénith de son potentiel sportif et s’est qualifié à participer aux JO tenus dans son propre pays.

"Mon premier souvenir est en fait quand je regardais la cérémonie d’ouverture des JO de 1980 à Moscou - la flamme, l’ours dansant, les panneaux qui se déplaçaient," a expliqué M. Wallace. "Je suppose que j’étais prédestiné à être impliqué dans une telle manifestation. Mais le sport où, enfant, j’étais le plus fort était le trampoline, qui n’était pas sport olympique avant 2000."

Ji Wallace a remporté plusieurs titres nationaux et a fait sa percée au niveau international en 1996 en remportant une médaille d’or en double mini trampoline (DMT) aux 19èmes championnats mondiaux à Vancouver. Il a indiqué que cette victoire l’inspirait à se fixer des objectifs encore plus élevés. Il n’a pas décroché une médaille en DMT individuel aux 20èmes championnats mondiaux à Sydney, il a établi à cette occasion un record qui tient encore, celui du saut du plus haut degré de difficulté en DMT, le triple-triple.

En 1998 le trampoline retrouvait le programme olympique de Sydney, et la fédération nationale australienne de gymnastique a engagé les services du plus grand entraîneur au monde, Nicholay Zhuravlev, avec comme objectif l’obtention pour l’équipe australienne d’une médaille. Bien que le trampoline traditionnel fut rajouté au programme, la DMT ne l’était pas.

Ji Wallace s’entraînait avec M. Zhuravlev à temps partiel, et a fait des progrès sensibles. Après la quatrième place de Ji Wallace aux sélections olympiques en 1999, la fédération australienne a désigné Nicholay Zhuravlev comme entraîneur à plein temps du trampoliniste. Ce partenariat se poursuivait, et Ji Wallace attribue à M. Zhuravlev le crédit de lui avoir donné le plus qui lui a permis de remporter la médaille d’argent en 2000.

L’un des motifs cités par Ji Wallace de son retour à la compétition est que son score à Sydney lui aurait valu la médaille d’or à Athènes en 2004. Il a déjà retrouvé une place dans l’équipe nationale australienne. Il a indiqué que : "Je me suis rendu compte que c’était ma vocation - ainsi je me retrouve sur le trampoline, à sauter de plein cœur !"

Ji Wallace fait un rapprochement avec les Gay Games, en indiquant qu’alors que c’est formidable de remporter des médailles, "participer à une manifestation prestigieuse et le faire aux côtés de ses amis et ses co-équipiers, voilà ce qui transforme une vie." Il a confié qu’il se sent un homme meilleur pour avoir poursuivi ses rêves, et que les membres de la communauté LGBT peuvent en faire autant lors des Gay Games.

Le champion trampoliniste se souvient aussi d’avoir regardé l’annonce du CIO de la ville hôte des JO de 2000, et son bonheur d’entendre que ce serait Sydney. Il a ajouté qu’il regarde "avec anticipation pour savoir quelle ville sera l’hôte des Gay Games de 2010." En effet, trois villes candidates, Cologne, Johannesburg et Paris, attendent le vote de la Fédération internationale des Gay Games lors de sa prochaine assemblée générale en novembre 2005.

"Ji représente une nouvelle génération de sportifs LGBT qui affirment publiquement leur homosexualité alors qu’ils sont au plus haut niveau de leur sport", a contribué Roberto Mantaci, co-président de la FGG. "Nous l’accueillons avec plaisir au sein de la famille des Gay Games, et nous nous préparons à le soutenir de notre côté alors qu’il poursuit l’entraînement et la compétition à travers le monde."

Le programme des Ambassadeurs des Gay Games a été lancé avant les Gay Games de 2002 à Sydney. Les membres fondateurs étaient l’actrice Judith Light, le nageur médaille d’or olympique Bruce Hayes, l’ancien ambassadeur américain James Hormel, et le photographe Tom Bianchi. Ceux-ci ont été rejoints des championnes cyclistes Petra Roessner et Judith Arndt, les anciens joueurs de football professionnel américain Dave Kopay et Esera Tuaolo, la légende vivante du tennis Billie Jean King, la star du rock Melissa Etheridge, la comédienne et réalisatrice Amanda Bearse, le champion de force athlétique Chris Morgan, l’ancien joueur de base-ball professionnel Billy Bean, et le champion de patinage artistique Rudy Galindo.

Plus d'informations :

Pour des précisions sur les moyens de soutenir les Gay Games™ VII à Chicago, ou sur comment y participer, consulter le site http://www.gaygameschicago.org, écrire à info@gaygameschicago.org.

Les Gay Games™ VII se tiendront à Chicago du 15 au 22 juillet 2006. Pour plus d’informations sur les Gay Games, consulter le site http://www.gaygames.org.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur