La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Nouvelles demandes d’annulation de concerts

Nouvelles demandes d’annulation de concerts

date de redaction mercredi 15 juin 2005


Après l’annulation du concert de Capleton à Montpellier, des associations demandent l’annulation des concerts de Sizzla, dont celui du 30 juin prévu au Rockstore à Montpellier.


communiqué de presse commun des associations : Collectif contre l’homophobie de Montpellier, Lesbian & Gay Pride Montpellier Languedoc-Roussillon, Coordination InterPride France - 15/6/2005

En réponse à un courrier du 2 juin de Lesbian & Gay Pride Montpellier Languedoc-Roussillon et de la Coordination InterPride France, demandant l’annulation des concerts de Capleton et Sizzla, prévus les 29 et 30 juin au Rockstore, Patrick Malavieille, président de la commission culture et patrimoine de la Région Languedoc-Roussillon déclare : « Si la liberté d’expression doit être la règle dans notre pays, on ne peut cautionner des textes aussi vils. C’est la raison pour laquelle j’ai souhaité à mon tour l’annulation de ces concerts ».

Au-delà de la satisfaction suite à l’annonce par le Rockstore de Montpellier de l’annulation du concert de Capleton, nos associations restent mobilisées, avec d’autres, pour demander également l’annulation des concerts de Sizzla, autre chanteur homophobe, aux paroles toutes aussi meurtrières.

Le 10 juin, Garance Productions, agent de Sizzla en France, a transmis à l’Inter-Centres LGBT une déclaration [1] non datée du chanteur ­qui estime que certaines de ses oeuvres « peuvent avoir semblé inciter (sic) à la violence à l’encontre des autres (re-sic) ».

Ces euphémismes intolérables reviennent à nier le caractère ouvertement homophobe des paroles interprétées évitant ainsi à Sizzla et à encourager les agressions homophobes ou transphobes dont sont victimes, spécialement en Jamaïque, son pays, les lesbiennes, gais, bi ou trans.

Au lieu de cela, Sizzla déclare : « En tant que citoyen de la terre, je me réserve le droit d’exprimer mon art comme je l’entends et de dire ce que je ressens. » Pour s’en convaincre, il suffit de lire les paroles de ses chansons : « Brûle les hommes qui baisent par derrière avec d’autres hommes », « Bute les pédés, mon gros flingue va tirer », « Bang bang ! À mort les pédés. »

Même si Sizzla prend l’engagement de ne pas interpréter « ces oeuvres sur scène, afin de n’offenser personne, où que ce soit » nous notons qu’il ne s’y implique pas, en ne signant pas personnellement ce document, et qu’il n’aborde aucunement le retrait de ses « œuvres » du commerce.

Pour toutes ces raisons nos associations appellent à l’annulation de ses neuf concerts prévus en France : dont celui du 30 juin, à Montpellier au Rockstore, mais aussi ceux des 28 juin à Bordeaux (Quatre Sans), 29 juin à Marseille (Docks des Suds), 2 juillet à Paris Expo (hall 4), 6 juillet à Toulouse (Ramier), 8 juillet à Quimper (Pavillon), 13 jullet à Antibes (Pinède Gould),14 juillet à Ciboure (64) (Palais des Sports), 17 juillet à Dour (99) (Plein air à Dour).

Notes :

[1] Déclaration de Sizzla, transmise par Garance Productions à l’Inter Centres LGBT le vendredi 10 juin 2005 (Traduction française fournie sous toutes réserves par l’Inter-Centres LGBT) :

"HARAMBEE MANAGEMENT COMPANY/ 40 SOUTH MONTEREY DRIVE/ KINGSTON 6/ JAMAÏQUE/DÉCLARATION OFFICIELLE DE SIZZLA/

À toute personne concernée/ J’ai été invité en Europe par plusieurs organisations afin de me produire sur différentes scènes. J’ai accepté de le faire avec fierté, sans aucune animosité à l’encontre de quelque personne ou de quelque organisation que ce soit./ Je suis un artiste, et mon art transcende les frontières en m’offrant l’opportunité d’exprimer mes pensées à travers le monde entier./ Je sais que dans le passé, certaines de mes oeuvres peuvent avoir semblé inciter à la violence à l’encontre des autres, ce qui n’a jamais été mon intention. Quoiqu’il en soit, je n’interpréterai pas ces oeuvres sur scène, afin de n’offenser personne, où que ce soit./ Cependant, en tant que citoyen de la terre, je me réserve le droit d’exprimer mon art comme je l’entends et de dire ce que je ressens. C’est le droit de tout homme libre, que le Tout-Puissant m’a offert. Cependant, je comprends que les mots et la musique sont de puissants instruments qui devraient être utilisés avec précaution./ Je vous souhaite à tous Paix, Amour et Unité./ Jah vous bénisse./ Miguel Collins alias SIZZLA".

[Document dactylographié sans date et sans signature manuscrite]


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur