La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Capleton et Sizzla ne se produiront pas à Clermont-Ferrand

Capleton et Sizzla ne se produiront pas à Clermont-Ferrand

date de redaction mardi 31 mai 2005


La Coopérative de Mai annule les concerts de Capleton et Sizzla prévus dans le Puy de Dôme, tandis qu’au niveau national, la FNAC adopte une attitude hypocrite.


communiqué de presse commun des associations Collectif contre l’homophobie de Montpellier - Coordination InterPride France - Lesbian & Gay Pride Lyon - 27/5/2005

Après Reims, Lille, Toulouse, La Coopérative de Mai salle de concert de Clermont-Ferrand a fait connaître ce matin sa décision d’annuler les concerts de Capleton, prévu jeudi 23 juin, ainsi que celui de Sizzla, artiste de la même mouvance, prévu mardi 5 juillet.

L’équipe de la Coopérative de Mai qui défend "chaque jour depuis 5 ans les valeurs immuables d’humanisme, de fraternité, de justice, d’égalité et de Droits de l’Homme" assume pleinement cette décision reconnaissant, dans un communiqué que « les faits reprochés restent avérés, en Angleterre par exemple, et exprimés ouvertement dans certains textes de ses chansons... »

Le Collectif contre l’homophobie de Montpellier et la Coordination InterPride France, dont la Lesbian & Gay Pride Lyon intervenue dans ce dossier à Clermont-Ferrand, se félicitent de cette décision et saluent les valeurs défendues par la Coopérative de Mai.

En revanche nous fustigeons l’attitude de la FNAC à qui le Collectif contre l’homophobie a demandé de retirer de sa billetterie les places pour les concerts de Capleton.

Après deux échanges téléphoniques, à 24 h d’intervalle, avec le directeur de la Communication de la FNAC, celui-ci nous indiquait que son entreprise ne pouvait accéder à cette demande. La seule concession proposée par la FNAC est le retrait des affiches publicitaires relatives à ces concerts.

Il s’agit là d’une réponse insuffisante à une question de fond à laquelle la FNAC n’a pas souhaité répondre.

La FNAC a choisi son camp : en étant l’allié objectif et économique d’un chanteur homophobe, elle a lâché les gays. Il appartient désormais à chaque lesbienne, gai, bi, trans de signifier son mécontentement à la FNAC. Il appartient désormais à chaque lesbienne, gai, bi, trans de se comporter en consommateur citoyen au moment de choisir son commerçant.

Nos associations continuent à réclamer de la part de la FNAC, mais aussi des réseaux France Billet et TicknetNet, le retrait de la vente des places pour les concerts de Capleton.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur