La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Une Lesbian & Gay Pride pour dire NON à la droite homophobe

Une Lesbian & Gay Pride pour dire NON à la droite homophobe

date de redaction mercredi 26 juin 2002


L’association Prochoix explique pour quelles raisons elle appelle ses adhérents à participer le 29 juin à la Marche des Fiertés Lesbiennes Gaies Bi Trans.


communiqué du 25/06/02

Ce samedi 29 juin à Paris, la marche de la fierté homosexuelle se déroulera sous le slogan "Égalité !" Ce mot d’ordre donne aujourd’hui l’impression d’un certain surréalisme. Comment croire que les cinq années à venir seront celle d’un progrès possible pour les droits des gays et des lesbiennes quand ceux qui ont tenu les pires propos homophobes pendant le débat sur le PaCS sont aujourd’hui nos gouvernants ?

Malgré les promesses de l’UMP de crééer une autorité indépendante pour lutter contre les discriminations et l’engagement de députés de droite de voter une loi contre l’homophobie, comment espérer que ces projets voient réellement le jour lorsqu’on se souvient de l’homophobie qui animait encore il y a peu certains de nos ministres ?

- Jean-François Mattei, l’actuel ministre de la santé est le tombeur du PaCS (c’est sa motion d’irrecevabilité qui l’a fait chuter le 9/11/98). Il a aussi mené l’opposition à la réforme de l’IVG fraîchement adoptée par l’ancienne assemblée.

- Renaud Dutreil, l’actuel secrétaire d’état aux PME, est un admirateur sans borne des manifestations anti-PaCS. Le neuf octobre, il brandissait fièrement un T-shirt "PaCs out" jusqu’à l’intérieur de l’Assemblée.

- Renaud Muselier, qui vient de faire son entrée au gouvernement, est l’auteur d’une proposition de loi particulièrement violente contre l’homoparentalité. Il a été question un moment de la nommer au ministère de la famille...

- Pierre Bédier, chargé des prisons, se demandait au moment du PaCS comment on allait définir le crime de pédophilie désormais ?

- Henri Plagnol, député anti-PaCS chevronné, parlait du PaCS comme d’un projet "pervers". Il est en charge de la réforme de l’État.

Au-delà des droits des gays et des lesbiennes, c’est l’ensemble des acquis sociaux acquis et à venir que nous craignons de perdre. Quel sort la droite réserve-t-elle au PaCS ? Notamment à l’attribution d’une carte de séjour aux partenaires étrangers pacsés laissée au bon vouloir des préfectures (et donc des consignes politiques) par la gauche ? À la réforme de l’IVG (notamment à l’allongement des délais de 10 à 12 semaines) ? À la parité ? Aux financements des associations luttant contre le Sida ? Aux progrès sociaux encore attendus : des programmes de préventions de comportements incitant à la haine et à la domination, notamment dans le cadre de l’école ?

Nous voudrions croire que les années qui s’annoncent seront celles de l’espoir et du progrès mais nous devons nous résoudre à une extrême vigilance. Une vigilance qui ne devra pas s’arrêter à la défense des droits des gays et des lesbiennes mais de toutes les libertés individuelles et de tous les acquis sociaux. Et c’est pour exprimer cette vigilance que nous manifesterons le samedi 29 juin à Paris dans le cadre de la marche de la Fierté homosexuelle.

Premiers signataires : ProChoix-Paris, APGL, MAG-Jeunes Gais et Lesbiennes, La Souris Verte, Act Up-Paris.

Plus d'informations :

Pour en savoir + sur les positions anti-choix des députés de l’ancienne législature : http://www.prochoix.org/pages.actio...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur