La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Halte à la confusion et aux récupérations

Halte à la confusion et aux récupérations

date de redaction jeudi 13 juin 2002


L’Inter-LGBT dénonce l’utilisation de la marque déposée Gay Pride par une société à des fins commerciales.


communiqué de l’Inter-LGBT - 13/06/2002

Depuis plus de trente ans, le mouvement homosexuel s’est rendu visible par des manifestations publiques ayant un caractère revendicatif, festif, et fédérateur de toutes les associations et entreprises qui se réclament de la communauté gaie et lesbienne.

Ces manifestations ont longtemps été connues en France sous le nom de "Gay Pride", puis de "Lesbian & Gay Pride", noms qui de 1991 à 2001 désignaient aussi les associations organisatrices de la Marche à Paris et désignent encore certaines Marches en France ou les associations qui les organisent. Cette année, c’est par un vote du Conseil de l’Interassociative lesbienne, gaie, bi et trans (Inter-LGBT, ex-Lesbian & Gay Pride Ile-de-France), où sont représentées les associations et les entreprises, que la Marche à Paris a été renommée "Marche des fiertés lesbiennes, gaies, bi et trans".

Il se trouve que "Lesbian & Gay Pride" est une marque déposée à l’INPI, propriété d’une société anonyme depuis 1999, déclarée en tant qu’enseigne. Cette société n’a aucune relation avec l’Inter-LGBT et n’a aucun rôle, de quelque nature que ce soit, dans l’organisation de la Marche et n’en a jamais eu. Elle n’en continue pas moins à organiser des événements au nom de "la Gay Pride", parfois de "la Lesbian & Gay Pride" à une date voisine de la Marche.

Or, l’usage a identifié "la Gay Pride" avec la Marche, car c’est cette manifestation qui a un large retentissement médiatique, et non les divers événements qui sont organisés à cette occasion. Beaucoup identifient donc les "organisateurs de la Gay Pride" avec les organisateurs de la Marche, quel que soit son nom.

On ne peut en aucune façon confondre une association avec une société anonyme, qui n’a pas les mêmes objectifs sociaux, ni les mêmes règles de fonctionnement, ni confondre la Marche et divers événements qui la récupèrent à des fins commerciales, sans aucun respect pour sa signification et pour les centaines de milliers de personnes qui y participent et s’y reconnaissent.

L’éthique n’est heureusement pas incompatible avec la fête ni avec le commerce. En effet, tous les établissements peuvent organiser des événements et les promouvoir en utilisant le nom de la Marche, sans contrepartie financière, dès qu’ils s’engagent sur des principes de non discrimination et d’accueil des associations lgbt ou de lutte contre le sida (principes figurant sur une charte co-rédigée avec le SNEG qui sera affichée par les établissements signataires).

C’est ce triple caractère revendicatif, festif et fédérateur qui a permis à la Marche de réunir le soutien croissant de la société et d’en faire un levier pour la défense des droits des lesbiennes, des gais, des bisexuels, des transsexuels et des transgenres. L’Inter-LGBT est décidée à la défendre contre toutes les dérives qui la dénatureraient.

Plus d'informations :

le site de l’Inter-LGBT http://www.inter-lgbt.org

le site de la marche des fiertés lesbiennes, gaies, bi, trans http://www.fiertes-lgbt.org


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur