La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Les cérémonies du souvenir de la Déportation à Montpellier

Les cérémonies du souvenir de la Déportation à Montpellier

date de redaction lundi 25 avril 2005


A l’issue de la cérémonie officielle, le délégué du Mémorial de la Déportation Homosexuelle a pu déposer une gerbe et prononcer quelques mots.


circulaire du Collectif contre l’Homophobie - 24/4/2005

A Montpellier, à l’appel du Collectif contre l’homophobie, représentant localement le Mémorial de la Déportation Homosexuelle (MDH) plus d’une quarantaine de personnes s’est réunie pour honorer la mémoire des homosexuels déportés pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Le cortége s’est dirigé vers le Monument du Souvenir où se trouvaient le Préfet, les élus, les militaires et les fédérations de déportés pour réunir une assemblée commune d’une centaine de personnes.

A l’issue de la cérémonie officielle, Hussein BOURGI, Président du Collectif contre l’homophobie et délégué régional du MDH, a pris la parole pour souhaiter qu’à l’avenir toutes les catégories de déportés (et notamment homosexuels) soient citées, contrairement à cette année où le discours de Hamlaoui MEKACHERA, Ministre Délégué aux Anciens Combattants, lu pendant les cérémonies officielles partout en France, ne mentionnait que les résistants, les déportés politiques, les juifs et les tziganes. Pour remédier à cet « oubli » ministériel, Hussein BOURGI a cité les homosexuels, les républicains espagnols, les handicapés mentaux et physiques, les francs-maçons, les témoins de Jéhovah et les déportés de droit commun.

Le discours a été suivi par une soixantaine de personnes dont Hélène MANDROUX, Maire de Montpellier, des élus de la Ville de Montpellier, du Conseil Régional Languedoc-Roussillon, et du Conseil Général de l’Hérault. Ont également assisté à cet hommage complémentaire, et à titre personnel, des déportés, des responsables d’une association de déportés et un porte-drapeau.

Le dépôt de la gerbe en forme de triangle rose par Hussein BOURGI, accompagnée par les représentants locaux du Beït Haverim et d’ANGEL 34, a été suivi d’une minute de silence.

Hussein BOURGI


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur