La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Rassemblement à la mémoire des persécutions subies par les homosexuels

Rassemblement à la mémoire des persécutions subies par les homosexuels

date de redaction vendredi 22 avril 2005


L’Inter-LGBT et le MDH organisent une cérémonie le dimanche 24 avril à partir de 15h45 au pont de l’Archevêché à Paris.


Communiqué de presse de l’Inter-LGBT et du Mémorial de la déportation homosexuelle - 22/04/2005

Le 24 avril prochain aura lieu la journée du souvenir, qui commémorera cette année le soixantième anniversaire de la libération des camps.

Le Mémorial de la Déportation Homosexuelle et l’Inter-LGBT ont annoncé le dépôt d’une gerbe spécifique en la mémoire des victimes du nazisme persécutées en raison de leur homosexualité. Les associations ont adressé trois demandes aux pouvoirs publics :

  • La garantie que chaque cérémonie officielle intègre le souvenir de la déportation homosexuelle et associe les associations LGBT sur tout le territoire français ;
  • La poursuite des recherches historiques sur ces persécutions ;
  • La pose d’une plaque commémorative au camp du Struthof.

En outre, le MDH demande que Pierre Seel, qui a eu le courage de témoigner des persécutions qu’il a vécues en tant qu’homosexuel, reçoive la Légion d’honneur.

Sur chacun des trois points, les associations enregistrent des signes positifs.

Une circulaire du ministre des Anciens combattants et des victimes de guerre adressée au préfet mentionne : "Je vous demande par ailleurs de veiller à ce que ces cérémonies permettent d’évoquer l’ensemble des victimes de la déportation. Toutes les associations qui les représentent doivent être conviées" Par ailleurs, lors des trois cérémonies officielles organisées à Paris le 24 avril, les associations LGBT seront représentées par une importante délégation. Le président du MDH est invité parmi les officiels.

La Fondation pour la mémoire de la déportation, qui représente l’ensemble des fédérations de déportés, annonce poursuivre ses travaux de recherche.

La demande de la pose d’une plaque au camp du Struthof fera l’objet d’une instruction, et la Fondation pour la mémoire comme le ministère reconnaissent la légitimité de la demande.

Il reste à connaître la détermination des pouvoirs publics à donner corps à ces orientations. En cette année du soixantième anniversaire de la libération des camps, compte-tenu de ces évolutions positives, le MDH et l’Inter-LGBT conviennent toutefois de reconnaître à la cérémonie officielle qui se tiendra au Mémorial national de l’Ile de la Cité son caractère unitaire. La gerbe déposée le sera au nom de tous les déportés.

C’est pourquoi, répondant à l’attente des fédérations de déportés depuis plusieurs années, la cérémonie en mémoire des personnes persécutées en raison de leur homosexualité, organisée par les associations LGBT, sera distincte de la cérémonie officielle, à laquelle elles sont dorénavant clairement associées. Cette cérémonie complémentaire sera un temps de recueillement digne, en même temps que la manifestation publique de notre attachement indéfectible à la mémoire des déportés homosexuels.

Pour l’Inter-LGBT, Alain Piriou

Pour le MDH, René Lalement, président


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur