La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Louis Schweitzer à la tête de la HALDE

Louis Schweitzer à la tête de la HALDE

date de redaction vendredi 4 mars 2005     auteur Jean-Benoît RICHARD


Jacques Chirac a annoncé la composition de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations, qu’il a placée sous la présidence du PDG de Renault.


Le Président de la République a décidé de nommer Louis Schweitzer, PDG de Renault, à la présidence de la haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité créée par la loi de décembre 2004.

Outre son président, sont nommés membres du collège de la haute autorité :

  • par le Président de la République :
    • Mme Nicole NOTAT, ancienne secrétaire générale de la CFDT
  • par le Premier ministre :
    • Mme Cathy KOPP, DRH du groupe Accor
    • M. Alain BAUER, ancien grand maître du Grand-Orient de France
  • par le Président du Sénat :
    • Mme Marie-Thérèse BOISSEAU
    • M. Claude-Valentin MARIE ;
  • par le Président de l’Assemblée Nationale :
    • Mme Fadela AMARA, présidente du mouvement "Ni putes, ni soumises"
    • M. Amar DIB, administrateur du Fonds d’action et de soutien pour l’intégration et la lutte contre les discriminations
  • par le Président du Conseil économique et social :
    • M. Marc GENTILINI, professeur de médecine, ancien président de la Croix Rouge Française
  • par le Vice-Président du Conseil d’Etat :
    • M. Jean-Michel BELORGEY, ancien député (PS) de l’Allier
  • par le Premier Président de la Cour de cassation :
    • M. Bernard CHALLE, magistrat.

Dans un communiqué, Jacques Chirac a remercié Louis Schweitzer d’avoir accepté cette tâche.

« Je voudrais d’abord lui exprimer toute ma reconnaissance pour avoir bien voulu mettre son expérience, son énergie, au service d’une mission qui est une mission essentielle pour les valeurs de la République.

C’est une mission pour défendre la cohésion de la nation. C’est une mission pour affirmer le respect des droits égaux de toute personne sans distinction, qu’il se manifeste dans le domaine de l’emploi, dans le domaine du logement ou dans la vie sociale, en général.

Les discriminations sont inacceptables et elles doivent être combattues car elles touchent aux valeurs mêmes de la République. Elles touchent à l’égalité des droits de toute personne. Elles touchent à l’égalité des chances.

Or, ces discriminations existent. Nous le savons tous. Il faut donc les combattre. Qu’il s’agisse du racisme, de l’intolérance religieuse, qu’il s’agisse du sexisme ou de l’homophobie, qu’il s’agisse du rejet des handicaps. Toutes ces discriminations doivent être combattues.

C’est le rôle de la Haute Autorité grâce à laquelle la France aura désormais un moyen moderne de lutter pour la défense des droits et des libertés et pour l’affirmation des valeurs de la République.

Donc, je remercie M. Louis Schweitzer et j’aurai l’occasion bientôt, très bientôt d’installer la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité.

A l’issue d’une entrevue qu’il a eu avec Jacques Chirac, Louis Schweitzer s’est dit très ému et honoré de cette mission.

« Je l’ai acceptée avec enthousiasme. Avec enthousiasme d’abord, parce qu’elle répond à une conviction profonde sur toutes les valeurs que vient d’exprimer le Président de la République. Avec enthousiasme aussi, parce que je suis convaincu que la Haute Autorité a effectivement les moyens d’agir de façon efficace pour contribuer à résoudre ces problèmes.

Alors maintenant, je vais me mettre dans les semaines à venir à travailler avec de l’humilité, parce que je crois qu’il faut de l’écoute, ce sont des problèmes difficiles, ce sont des problèmes complexes, mais aussi avec beaucoup de détermination, parce que, dans ce domaine, il en faut.

Je voudrais simplement ajouter que c’est un travail collectif. Il y a une Haute Autorité qui est un collège. Ce collège est accompagné d’un Comité consultatif qui regroupe des représentants des associations et organisations qui travaillent dans ce domaine, et que la Haute Autorité a vocation à travailler avec ceux qui contribuent à la lutte contre les discriminations.

Et donc, c’est dans cet esprit là, que je vais travailler et exercer ces fonctions que le Président de la République a bien voulu me confier ».

Dans les prochaines semaines, seront désignés les dix-sept membres du Comité consultatif, auquel l’Inter-LGBT a déjà fait acte de candidature.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur