La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Festival Best Of Mixte 2002 Cineffable

Festival Best Of Mixte 2002 Cineffable

date de redaction mercredi 29 mai 2002


Programme complet du festival qui se tiendra à Paris du 14 au 16 juin


L’édition 2001 du BOM (appelons-le par son petit nom), installé au MK2 Hautefeuille a enregistré un véritable succès avec plus de 1400 entrées totalisées sur 13 séances, réparties sur 2 jours et une soirée. L’édition 1999 qui se tenait au MK2 Beaubourg avait déjà été une réussite en faisant plus de 800 entrées. L’augmentation de nombre d’entrée de l’ordre de 65% en trois ans témoigne de la vitalité du festival et de sa rencontre avec un public grandissant.

Les films sous-titrés, la présence de nombreuses réalisatrices (dont Anna Margarita Albelo, Louise Lemoine-Torrès, Anna Nemanic, Sonja de Vries, Rhonda Collins et Gabriel Baur), la qualité des débats font du BOM l’équivalent de sa grande s’ur « Quand les lesbiennes se font du cinéma », réservée aux filles, qui se tient au mois d’octobre. Les spectateurs en plus ! Ces sortes de grandes séances de rattrapage « grand public » correspondent en effet à une volonté de développer notre visibilité et la reconnaissance de ce cinéma injustement ignoré par les distributeurs en France.

Au programme pour cette 6e édition, pas moins de 5 longs métrages dont 2 avant-premières qu’il vous sera donc possible de découvrir avant tout le monde (2 secondes de Manon Briand et Venus Boyz de la réalisatrice suisse Gabriel Baur). Et bien sûr, une sélection de 9 courts et moyens métrages.

En point d’orgue, ne ratez pas la rencontre avec toutes les réalisatrices présentes le samedi 15 juin à 20h à la librairie Pause Lecture autour du thème ’Le cinéma lesbien est-il révolutionnaire ’’.

Cette année, Le Best Of Mixte vous donne donc rendez-vous les :

14, 15 et 16 JUIN 2002
AU MK2 HAUTEFEUILLE
7, rue Hautefeuille, 75006 Paris
(M° Saint-Michel)

Le programme

- 5 longs métrages :

2 SECONDES (avant-première !) de Manon Briand Fiction. Canada. 1998. 100’. VO/ST.

A cause de quelques secondes d’hésitation au départ d’une course de VTT, Laurie est contrainte à prendre sa retraite. Elle revient à Montréal et devient coursière à vélo. Mais à part le vélo, qui saura séduire Laurie ’’

ALL OVER ME de Alex Sichel Fiction. Etats-Unis. 1996. 89 minutes. VO/ST.

L’amitié de deux inséparables adolescentes new-yorkaises qui rêvent de créer leur groupe de musique est soumise à rude épreuve. Claude, un peu ronde et un peu gauche, a le béguin pour sa meilleure amie, la séduisante Helen. Mais celle-ci lui préfère son macho de copain. A travers divers rencontres, Claude s’initie aux choses de la vie, découvre qui elle est, et comprend l’importance de s’accepter telle qu’elle est, sans concession. Un film servi par l’exellence du jeu des comédiennes et une bande sonore explosive.

CHUTNEY POPCORN de Nisha GanatraFiction. Etats-Unis. 1999. 90 minutes. VO/ST.

Prix du meilleur long métrage de fiction au 13e Festival.

Une fois mariée, Sarita découvre qu’elle ne peut pas avoir d’enfant. Pour une fois, sa soeur Reena va pouvoir l’aider : elle portera son enfant et regagnera ainsi l’estime de sa mère. Oui, mais pour cela il va falloir convaincre son amante allergique à toute forme d’engagement.

INCIDENTAL JOURNEY de Jofei Chen Fiction. Taïwan. 2001. 60 minutes. VO/ST.

Prix du meilleur moyen métrage de fiction au 13e Festival.

Hsiang est une artiste solitaire, Ching, une étudiante passionnée. En se rencontrant sur les routes de Taïwan, elles vont reprendre goût à la vie et à l’amour. Un film intense et profond servi par de superbes images.

VENUS BOYZ (avant-première !) de Gabriel Baur Documentaire. Suisse. 2001. 102 minutes. VO/ST

Un voyage dans les zones limites de la féminité et de la masculinité. C’est une nuit de Drag Kings à New York qui sert de point de départ à un voyage dans un monde où les femmes se glissent dans la peau des hommes, parfois pour une nuit, parfois pour toute la vie. Quelle est la motivation de cette transformation et à quoi rêvent ces femmes ?

Les Drag Kings de New York se retrouvent dans des clubs où elles s’amusent à se transformer en leurs alter ego masculins. Les parodiant, elles découvrent l’érotisme et les stratégies de pouvoir masculin. A Londres, certaines femmes vont jusqu’à prendre des hormones pour devenir de nouveaux hommes des sortes de« cyborgs ». Leur masculinité et leur transformation sont-elles un spectacle, une subversion ou une urgence existentielle ’ Une réponse est esquissée dans ce film où des êtres humains essayent de se créer une identité sexuelle intermédiaire.

- les courts et moyens métrages :

BARE de Deborah Strutt Fiction. Australie. 2000. 9 minutes.

Un couple gay petit-déjeune sur sa terrasse, lorsqu’il découvre que la voisine n’est pas seule. Si la passion du couple gay semble plutôt éteinte, la voisine et sa nouvelle conquête, elles, ne cessent de s’enflammer.

L’EXIT de Anna Margarita Albelo Fiction. France. 2000. 5 minutes

La fin d’une histoire d’amour : mélancolie et nostalgie avant de retrouver la lumière du grand jour. 5 minutes intenses, entièrement portées par une superbe musique de Radiohead.

GIRL UNDER THE TABLE de Dominique Zeltzman Fiction. Etats-Unis. 2000. 3 minutes.

Une petite fille de 6 ans découvre qu’elle est amoureuse de la copine de son frère âgée de 25 ans.

NO COMMENT de Louise Lemoine-Torrès Fiction. France. 1998. 35mm. 8 minutes

Prix Lesbia Magazine du meilleur court métrage européen au 11e Festival.

Un homme déambule dans une grande ville envahie d’affiches publicitaires servies par des photos d’hommes nus. Le monde à l’envers en somme.

ORAL De Colleen Ayoup Fiction. Canada. 1999. 3 minutes.

Pendant qu’une mère harcèle sa fille sur son répondeur en faisant l’éloge du mariage, cette dernière est bien occupée avec sa petite amie.

OUT : THE MAKING OF A REVOLUTIONARY de Sonja de Vries et Rhonda Collins Documentaire. Etats-Unis. 2000. 59 minutes

Prix du meilleur documentaire au 13e Festival.

Déclarée coupable de l’attentat contre le Capitole en 1983, Laura Whitehorn, activiste politique ouvertement lesbienne, a passé 14 ans en prison. « Out » retrace sa vie et à travers elle, cinq décennies de l’histoire des politiques radicales aux Etats-Unis.

PORTRAITS D’AMOUR de Anna Nemanic Fiction. France. 2001. 8 minutes

L’histoire d’un amour qui s’achève, contée à travers différents tableaux de maîtres.

THE TELL-TALE VIBRATOR de Jill Chamberlain fiction. Etats-Unis. 1998. 9 minutes

Une jeune femme reçoit ses parents à dîner. Entre deux phrases comme : « Comment peux-tu encore être célibataire ? » et « Tu peux tout nous dire », un visiteur inattendu fait rapidement tourner le dîner en un véritable cauchemar.

WATCHING YOU De Stephanie Abramovich Fiction. Israël. 2000. 32 minutes

Sharon élève seule Yoni, son fils de 7 ans, et travaille dans un restaurant. Rien ne va plus ni dans sa vie affective ni dans sa vie professionnelle. Pour se changer les idées, elle épie sa voisine, Michal, qu’elle photographie à son insu. Michal, justement, a désespérément besoin de parler à quelqu’un. Une nuit, le destin rapproche les deux femmes

Plus d'informations :

consultez le site de cineffable www.cineffable.fr.fm


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur