La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Le Mans reçoit le prix Inter Centres LGBT 2004

Le Mans reçoit le prix Inter Centres LGBT 2004

date de redaction mercredi 2 février 2005


La Fédération des CGL a remis son Prix 2004 à la municipalité du Mans, pour sa politique exemplaire en faveur des populations LGBT.


communiqué Inter Centres LGBT - 31/1/2005

Samedi 29 et dimanche 30 janvier, la Fédération française des Centres gais & lesbiens et de leurs Membres associés (qui regroupent 138 organisations et 2.546 militant/es lesbiennes, gaies, bi et trans) tenait son assemblée générale d’hiver à Angers, reçue par sa Présidence, l’association Quazar (Centre gai & lesbien d’Angers).

Le 11 octobre, la Fédération avait décerné son Prix 2004 de la "démarche la plus favorable à l’intégration sociale et à l’épanouissement des personnes LGBT" à la municipalité du Mans pour son soutien indéfectible, depuis mai 1996, aux actions de l’association HOMogênE (Membre associé de la Fédération), et notamment pour la mise à disposition de locaux permettant d’assurer de façon digne et efficace l’accueil et l’écoute des personnes lesbiennes, gaies, bi, trans ou s’interrogeant sur leur orientation sexuelle ou identité de genre.

Samedi 29 janvier, Bruno Baron, président du CGL Angers représentant la Fédération, a officiellement remis ce Prix à Dominique Nierderkorn, adjointe au maire du Mans représentant la municipalité mancelle, en présence de Maryline Fortier, membre de HOMogênE représentant l’association sarthoise, et de Gilles Mahé, adjoint au maire d’Angers représentant la municipalité angevine.

JPEG - 18.6 ko
Dominique Niederkorn, adjointe au maire du Mans, reçoit le Prix INTER CENTRES LGBT 2004 des mains de Bruno Baron, président de Quazar.

Bruno Baron a rappelé qu’en attribuant son Prix 2004 à la municipalité du Mans (vingtième ville de France), la Fédération avait souhaité promouvoir une démarche exemplaire en faveur des populations LGBT, qui pouvait servir de référence à d’autres municipalités comme celles d’Angers (seizième ville) ou de Metz (vingt-huitième ville). Bruno Baron a rappelé que la Fédération avait attribué à cette dernière municipalité son Anti-Prix 2004 de la "démarche la plus préjudiciable à l’intégration sociale et à l’épanouissement des personnes LGBT" pour son ignorance soutenue, depuis janvier 2001, des actions de l’association Couleurs Gaies (CGL Metz), et notamment pour son manque récurrent d’attention à ses recherches de locaux, à ses demandes de subventions ou au bon déroulement de ses cortèges.

Dominique Niederkorn a reçu le Prix en estimant "normal" qu’une municipalité soutienne ses populations LGBT, "normal" qu’elle soutienne une "charte d’accueil et de bienvenue Lesbian & Gay Friendly", "normal" qu’elle soutienne une association LGBT en lui attribuant un local neuf, en plein centre-ville, parmi les autres associations. Dominique Niederkorn a souhaité qu’une telle politique soit à l’avenir perçue comme "ordinaire" et ne mérite plus de Prix spécifique.

Gilles Mahé a salué la "mobilisation", la "vigilance" et "l’action" des Membres de la Fédération des CGL, "toujours nécessaires alors que des reculs sont toujours possibles" dans l’évolution de la société vers le "respect" des différentes orientations sexuelles et identités de genre. Il a adressé ses "vives félicitations" aux "élus, commerçants et associations" du Mans qui ont su "rendre visible la présence des minorités sexuelles" sur le territoire de leur ville.

Pour l’INTER CENTRES LGBT,

Vu l’article R11-2, alinéas 1 et 2 du règlement intérieur,

Nadine Lejeune-Combrault

David Auerbach

Porte-parole délégués


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur