La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Lesbian & Gay Pride d’Angers : la marche vivement contestée

Lesbian & Gay Pride d’Angers : la marche vivement contestée

date de redaction lundi 27 mai 2002


Tags, grafittis et contre-manifestation de militants catholiques n’ont pas altéré l’ambiance du défilé qui a réuni 800 personnes environ


courrier d’Aurélien Merle, pour Quazar, cultures et libertés homosexuelles aux membres de l’Interpride

J’avoue que mon impression est un peu bizarre, j’essaie de faire la part des choses. Ce qui est certain, c’est que l’ambiance, en tout cas du côté des organisateurs, était très différente cette année en ce qui concerne la marche. Il faut dire que dans la nuit qui a précédé la Gay Pride, les abords de notre local ont été taggés : sur une place de parking devant notre porte "MORT AUX PD", des taches rouges sur notre sonnette, et sur l’arbre visible en face de notre fenêtre "HOMO=BARJO". Bonjour l’ambiance. C’est la première fois que la contestation prend cette forme là et je pense que les gens d’extrême droite se sentent particulièrement pousser des ailes en ce moment. Dans le centre, il y avait des tags aussi et tout au long du parcours des autocollants "NON AU PORNO". Du n’importe quoi. Je pense que ce genre d’autocollants faisait plutôt rire les gens tellement c’était crétin. Un de nos adhérents qui est chez les Verts et avait plein d’autocollants des Jeunes Verts pour l’occasion a eu du boulot pour les recouvrir pendant la manifestation. Enfin, le clou, une pseudo contre-manifestation des jeunesses catholiques qui avançait par vingtaine à trente mètres devant notre cortège et tractait.

Je me suis désolidarisé un moment de la manif pour aller les voir à l’avant. Je tombe sur un jeune homme en train de parler à un couple d’une quarantaine d’années, expliquant le contenu de son tract "Jésus a dit..." explique t il. Je me suis immiscé parmi eux pendant un bon quart d’heure. Avant que je ne dise que je faisais partie de Quazar, on m’expliquait que c’était "infect" cette association Quazar et "infects" les propos qu’ils tiennent ! Dans leur tract ils disaient "OUI à la famille... NON à la promo sexuelle" et puis expliquaient qu’ils allaient porter plainte contre Quazar car dans un de nos bulletins, on aurait appellé Jean-Paul II "la grande Carole". "Comment osez-vous ? Nous, on n’ose même pas l’appeller par son prénom ! (sic) "Et au nom de quoi vous comptez porter plainte pour ça ??" leur ai-je demandé. "Mais c’est que d’étudiants en droit là, alors ils savent sûrement ce qu’ils racontent" m’a répondu le jeune homme en me désignant ses camarades. (Moi, en bon "étudiant en que dalle", j’ai pensé à la chanson de Renaud "Etudiant poil aux dents".) Il y a trois mois, une de nos "gloires locales", Geneviève Langlois (Dinosaure 1997) voulait porter plainte contre Têtu pour pornographie et le faisait savoir dans nos journaux locaux, mais c’était juste un effet d’annonce bien sûr. Là ils refaisaient le même coup... Une vieille s’est soudain interposé et a lancé au jeune mec : "Vous êtes en train de vous laisser infiltrer !!!"

Au micro, sur notre char, on a repris le tract et démonté leur truc. Voilà pour les à côtés de la manifestation. Je ne pense pas que les marcheurs en aient eu tellement conscience d’ailleurs de tout ça. Mais le contexte était un peu particulier. J’ai repensé au communiqué de presse d’associations catholiques il y a deux ans lors du premier défilé, rappellant le maire d’Angers à son "devoir de salubrité publique". C’est quand même la première fois qu’on a droit à une contre manif. Je pense que c’est dû à notre contre manif lors du meeting de Boutin le 9 mars dernier. J’ai reconnu certains mecs. Et puis on lançait la marche depuis la place qui jouxte la cathédrale d’Angers

Pour le reste, tout s’est bien passé, très très bonne ambiance dans le défilé, on a bien reveillé Angers sous un temps qu’on n’espérait même pas aussi beau. Nous sommes passés entre les gouttes, partis 400 environ de la place Freppel, arrivés 800 pour la prise de parole. Bonne prise de parole d’ailleurs, percutante, intéressante avec dans l’ordre : Quazar (oui bien sûr...), la Mairie, la Ligue des Droits de l’Homme, le Collectif pour le Droit des Femmes et contre les Discriminations, les Soeurs de la Perpétuelle Indulgence, Contact, le PS, le PC, les Verts. On a même eu du grand beau temps lors de l’arrêt place du Ralliement où la minute de silence a très bien fonctionné : la foule s’est assise pour l’essentiel et le silence en hommage aux victimes de l’homophobie dans le monde a été parfaitement suivi. A noter aussi la présence de nombreuses autres associations : le CLGN, AIDES, Tonic’s, Contact Pays de Loire et Contact Sarthe, Clin d’Oeil, Homogene, Energumaine... et malheureusement je dois en oublier. 800 au plus fort de la marche, nous avons donc été moins nombreux que l’année passée, ce qui est une petite déception, honnêtement. On pensait que le contexte politique ferait plus prendre conscience de l’importance de manifester pour toutes les minorités... on espérait mille personnes. Mais peut-être que l’effet inverse s’est produit et que certains gays et lesbiennes ont préféré rester chez eux... Il est peu tôt pour le savoir. En tout cas, il semble qu’il y avait moins d’hétéros avec nous que l’année passée, mais c’est une impression difficile à vérifier !

Quant aux autres activités :.
- La soirée a attiré un peu plus de monde que l’année passée (environ 700 personnes, mais je n’ai pas le chiffre exact encore) et le mélange homo-hétéro a parfaitement fonctionné encore une fois. La partie spectacle qui a duré jusqu’à minuit a été appréciée (transformisme, chanson, danse... et les interventions des Soeurs de la Perpétuelle Indulgence), il y avait aussi un stand Quazar avec notre site Internet consultable, une projection d’images de photos de la LGP de l’an dernier... et puis naturellement, la grande salle avec les trois DJs qui se sont succédés et qui est restée chargée jusqu’à 4 heures du matin.
- Le débat au Carpe Diem a attiré très peu de monde mais a bien fonctionné malgré tout et il est prévu qu’on en refasse un là bas à la rentrée prochaine dans le cadre de leurs "débats citoyens".
- La soirée rencontre aux 400 Coups autour de Paragraphe 175 a très bien marché, je n’ai en revanche pas de chiffre sur le cycle dans l’ensemble.
- Le vernissage de l’exposition de Devrig Moreau "L’Ame au Corps" au Cargo a attiré pas mal de monde. L’expo sera visible jusqu’au 4 juin.
- La pièce de théâtre par l’association Tonic’s a fait salle comble et a eu beaucoup de succès. Ils la rejoueront à la rentrée, c’est presque certain.

Plus d'informations :

Le site de Quazar http://www.chez.com/quazar/


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur